REFLEXION

DIRECTION DE L’ACTION SOCIALE D’ORAN : Regroupement de 109 mendiants de diverses régions de la wilaya

Selon des sources concordantes, la direction de l’action sociale (DAS), à Oran aurait procédé au rassemblement de 109 mendiants qui pratiquent la mendicité dans les rues du territoire de la wilaya d’Oran, depuis le début de l'année jusqu'à la fin du mois de Juillet écoulé, selon les statistiques provenant des services de la Direction qui travaillent d’arrache-pied pour réduire le nombre de mendiants dans les rues de la wilaya qui préfèrent dormir sur le sol pour recueillir des sommes d'argent considérables.



Un phénomène qui ternit la belle image de la deuxième plus grande ville algérienne déformée par la mendicité dans tous les sens, et qui est devenue une profession pour ceux qui n’ont pas de profession, au milieu de la tromperie usée par certains mendiants pour extorquer les passants en se faisant accompagner par de jeunes enfants et des nourrissons tout en exhibant aussi des ordonnances médicales et des analyses de laboratoires, pour attirer la générosité des passants et soutirer des sommes faramineuses, à un moment où les gueux originaires de la région sont en concurrence avec les Syriens et les ressortissants Maliens qui eux aussi pratiquent la mendicité pour gagner de l'argent en utilisant des passeports et documents personnels. Un phénomène honteux qui heurte énormément la sensibilité du commun des mortels, d'où viennent les objectifs des services de la Direction de l'action sociale pour débarrasser les rues de mendiants du fait qu’ils ont terni la beauté de la capitale de l'ouest de l'Algérie, ce qui influe négativement sur le tourisme dans la région à cause de la forte prévalence de mendiants à travers les différents quartiers, sur le bord des routes, devant les esplanades des mosquées, d'autant plus que nous nous approchons des activités des Jeux Méditerranéens. La mendicité a connu récemment une propagation palpable à travers les différents quartiers de la wilaya, où afflue un nombre considérable de mendiants algériens et même de nationalités africaine et Syrienne, qui ont transformé les espaces publics en foyer pour eux afin de s’enrichir, notamment en été où elle atteint son apogée.

Touffik
Lundi 24 Août 2015 - 17:36
Lu 304 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+