REFLEXION

DIPLOMATIE : Une délégation d’épouses d’officiels en visite à Mostaganem

Une délégation d’épouses d’officiels accrédités à Alger et de patrons de multinationales, vient de passer « un agréable petit séjour », pour les paraphraser, de presque 48 heures dans la Wilaya de Mostaganem. Le périple de Madame l’Ambassadrice du Brésil, madame l’ambassadrice d’Allemagne, ainsi que les dames des patrons de la Société Générale et de la FAJ très portées sur l’art, s’est voulu tout d’abord une visite purement culturelle



Avec un brin d’intérêt  aux Beaux-Arts où le peintre El-Hachemi Ameur, de par sa qualité de directeur de l’établissement et, de voyageur du monde qui a bel et bien assuré et durant cette visite guidée et à travers ses ateliers et galeries en présence des meilleurs parmi ses disciples. S’imposait alors, un autre saut dans son atelier privé où une longue discussion à propos de l’art local, la liberté d’expression et les lois patriarches s’en est suivie. Juste un peu plus haut, une autre halte a été organisée à l’atelier de l’autre peintre Deblej Said autour d’un thé et des tableaux à signer. Alors qu’à La Stidia, cet unique village à l’origine allemande parmi tout le pays et le continent, c’est évidemment chez le seigneur des peintres algériens, Oulhaci Mohamed, que devait s’achever le début de soirée dans son joli atelier à la tuile rouge, où il s’adonne entièrement à la peinture, entre l’aquarelle, la pastèque, et la peinture par micro-ordinateur qui semble bien en vogue à la vue de pas mal de tableaux grands formats qu’il vient d’achever.  Le lendemain, la petite escapade a mis les hôtes sur les routes du grand Est de la wilaya de Mostaganem où elles ont visité le musée historique de la guerre dans la ville de Sidi-Ali, quelques villages, avant de prendre la route en lacets qui domine la grande bleue du côté des villages de Ouillis (Ben Abdelmalek Ramdane) et de Bosquet (Hadjadj). Ce ne fut pas l’occasion de mettre pied à l’eau en raison de la justesse du temps, mais bien d’inoubliables photos souvenirs, tout comme à Janet El Aârif à La Vallée des Jardins (Debdaba), ont été prises. Et qui dit La zaouia Aâlaouite, dit tout, où un succulent repas bien garni fût servi à l’honneur des dames en visite à notre wilaya qui les a subjuguées par la richesse de son côté artistique, culturel et naturel. « Ce qui ne fait de cette petite promenade qu’une partie remise », rétorqua la française à Hachemi Ameur qui les a invitées à visiter, la prochaine fois, une waâda avec une vraie fantasia. Chose à laquelle elles tiennent apparemment beaucoup.

Ilies Benabdeslam
Mardi 11 Avril 2017 - 20:21
Lu 936 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 25-11-2017.pdf
3.92 Mo - 24/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+