REFLEXION

DIAGNOSTIC DE L’ECONOMIE ALGERIENNE, BAISSE DES RECETTES DE SONATRACH : Propositions de solutions globales et sectorielles

Lors de la rencontre gouvernement –conseil économique et social et experts, qui aura lieu le 20 septembre 2015 à Alger, j’ai soumis aux plus hautes autorités du pays quatre volumes (159 pages) répartis en quatre axes afin de faciliter la lecture étant convaincu que la bataille de la relance économique future de l’Algérie et sa place dans la compétition mondiale se remportera grâce à la bonne gouvernance et sa capacité à innover.



1--le diagnostic de l’économie algérienne que j’ai réalisé dans maintes contributions nationales et internationales entre 2010/2015
2.- La baisse des recettes de Sonatrach et nouvelles mutations énergétiques mondiales, analyse  opérationnelle  également parue dans maintes contributions nationales et internationales entre 2010/2015
3.-les propositions concrètes de réformes globales et sectorielles
4.-en annexe une série de documents  argumentant les trois axes précédents.
 Ci-joint le plan sommaire  de mon rapport, ayant accepté l’invitation en tant qu’observateur uniquement pour écouter, afin d’enrichir éventuellement mes propositions que j’ai remises aux autorités le 19 septembre 2015, car privilégiant avant tout les intérêts supérieurs de l’Algérie. J’espère    que cette rencontre ne  sera pas une réuniote encore parmi d’autres,  les experts du CNES  devant  donner  au gouvernement des solutions nouvelles, évitant les redites largement connues.
Préambule : Quelques  recommandations pour la réunion du 20 septembre 2015 du Conseil  Economique et Social devant revoir sa composante et son  fonctionnement
I.-Quelle est la situation actuelle de l’économie algérienne (volume1)
1.- Données macro-économiques
2-. Contraintes  du climat des affaires  et  résultats  mitigés
3. –Effritement du système d’information  et  données officielles  biaisées
4. L’Algérie face à l’épuisement de ses réserves : vers un mix énergétique
5.-L’Algérie face aux enjeux géostratégiques  de la mondialisation
II.-Face à la baisse des recettes  de Sonatrach et mutations énergétiques mondiales (volume 2)
1.- Baisse des recettes des hydrocarbures  et   risque  de tensions budgétaires,  quelles alternatives pour le gouvernement à travers la  LFC2015 et  le   projet de loi de finances 2016, pour éviter le retour au FMI
 -2- Rappel  de la conférence donnée par le professeur Abderrahmane MEBTOUL à la conférence nationale sur le développement économique et sociale le 04 Novembre 2O14 en présence du premier ministre, des  membres du gouvernement  et le  CNES : face à la chute du cours  des hydrocarbures pour un comité de crise
 -3-L’Algérie face à la transition énergétique du nouvel ordre mondial
-4- Débat à Radio France Internationale-RFI- 24 octobre 2014 entre les professeurs Antoine Halff ancien économiste en chef au secrétariat d’Etat de l'Energie US et actuellement directeur général de la prospective à  l’AIE  et  Abderrahmane Mebtoul (Algérie) sur les nouvelles mutations énergétiques mondiales 2015/2025
 -5- Face aux mutations énergétiques mondiales, urgence pour Sonatrach et Sonelgaz d’un nouveau management stratégique
III.- Propositions   réformes globales et sectorielles (volume III)
1.-Le dialogue  et un front social interne, facteurs déterminants de la relance économique
2.- Actions de la relance économique : les 13 propositions    à moyen et court terme  pour densifier le tissu productif
Proposition numéro 1 : efficacité de la dépense publique  et aller vers la décentralisation
Proposition numéro 2-  création de technopoles et dynamisation de l’entrepreneuriat féminin
Proposition numéro 3 : lutte contre la bureaucratie : intégrer la sphère informelle  et réorganiser les corps de l’Etat
Proposition numéro 4 : contrôle transparent- adaptation au droit international    et allègement  des procédures administratives
Proposition numéro 5- revoir la gestion des caisses de sécurité sociale
Propositions numéro 6- Les axes  de densification du  tissu productif en déclin y compris les nouvelles technologies
Propositions 7- Les huit( 8) mesures  pour redresser les PMI/PME
Proposition 8-  Améliorer le niveau de  l’Ecole et des  Universités
Proposition 9- Les dix propositions pour une transition énergétique de l'Algérie
Propositions 10.- Dynamiser le tourisme intimement lié à l’artisanat  et l’environnement
Propositions 11- Accroitre la production locale  du médicament
Propositions 12--Création d’entreprises à partir du  recyclage des déchets
Proposition 13- Les sept actions pour dynamiser  la Bourse d'Alger
Proposition 14-Les axes  de sortie de crise  pour l’Algérie 2015/2020 :
démocratiser les décisions économiques et politiques
Conclusion générale : il ne faut pas avoir une vision de sinistrose. Beaucoup de réalisations mais  des insuffisances qu’il s’agit impérativement de corriger.
1.-La politique socio-économique depuis l’indépendance politique rentrant dans le cadre du programme de Tripoli  a été menée exclusivement par l’Etat avec plusieurs variantes
 2.- Paradoxalement, les paramètres macro-économiques de l’Algérie  apparaissent comme positifs mais éphémère sans réformes structurelles
3.-L’Algérie  tente difficilement sa transition d’une économie publique vers une économie plus libérale.
4.-Impacts de l’actuelle  politique : les résultats de cette politique sont désormais nettement perceptibles sur plusieurs aspects  stratégiques de l’économie
5-Cette politique a  finalement débouché sur l’engrenage d’une triple dépendance financière levée avec le rebond du cours des hydrocarbures entre 2002/2008  où l’Algérie a épongé une grande partie de sa dette extérieure, pétrolière et technologique.
 6-La gestion actuelle du  commerce extérieur, héritée du système passé   entrave  le fonctionnement de l’industrie, y compris à l’exportation
 7.-Le  fait marquant en ce XXIème siècle, est l’internationalisation des économies qui rend obsolètes les systèmes autarciques
8.-Les filières les plus dynamiques sont dérivées des hydrocarbures mais malheureusement sont fortement  capitalistiques
 9. L’Algérie doit investir dans des segments au sein de filières internationalisées pour avoir des  avantages comparatifs.
NB-Professeur des Universités, Abderrahmane Mebtoul est  membre du conseil scientifique( Usa_Europe)  de plusieurs organisations internationales dont la dernière en date  du 16 septembre 2015 , après l’organisation des Nations Unies pour l’Afrique  Cafrad(2015) , la revue internationale  de l’énergie « passage »(2015)  est la revue internationale Vigie-Défense(Paris)  dont le rédacteur en chef  est  l’amiral Jean Dufourcq. Il est  auteur de 20 ouvrages, et de plus de 500 contributions nationales et internationales, ancien émigré ayant effectué ses études primaires, secondaires, une fraction du supérieur à Lille( France ) – Expert international – Docteur d’Etat en sciences économiques (1974) –diplômé d’expertise comptable de l’Institut supérieur de gestion de Lille- officier d’administration à la route de l’unité africaine- (1972/1973) -Directeur d’Etudes Ministère Energie/Sonatrach 1974/1979-1990/1995-2000/2006- ayant eu à diriger la première audit sur Sonatrach (1974/1976,- 6 volumes) le bilan du processus d’industrialisation (1977/1978 – de 2006/ 2007 a dirigé l’audit sur le prix des carburants dans un cadre concurrentiel présenté à l’APN – huit volumes) , pour le compte du comité central du FLN la première étude sur le secteur privé national (de 1979/ janvier1980- 9 volumes) . Ancien magistrat- premier conseiller -directeur général des études économiques à la Cour des comptes (1980/ démission septembre 1983), il a eu à diriger avec les 31 walis le dossier sur l’habitat. Il a été président du Conseil algérien des privatisations -rang Ministre Délégué- (1996/1999) où son expérience a été relaté dans deux ouvrages parues simultanément en arabe – anglais et français à l’OPU office des publications universitaires Directeur d’Etudes au cabinet de la sûreté nationale- DGSN – (1997/1998)- expert au conseil économique et social 1995/2007 -démission début 2008 – Expert à la présidence de la république 2007/2008 où il a dirigé le dossier emploi et salaires – Expert indépendant auprès du premier ministre ( 2013/2015) où il a dirigé le dossier bilan et axes de la relance économique 2015/2020/2025 (15 janvier 2013- 8 volumes ) et le dossier pétrole/gaz de schiste ( 24 février 2015-7 volumes)

 

Abderrahmane MEBTOUL
Dimanche 20 Septembre 2015 - 17:40
Lu 444 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+