REFLEXION

DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA WILAYA DE BECHAR : La commune de Lahmar émerge

La commune de Lahmar, qui est le chef-lieu de sa daïra, fait partie des ksour du nord de la wilaya de Béchar. Cette commune compte 2200 habitants avec une superficie de 840 kilomètres carrés, située à 30 kilomètres du chef-lieu de la wilaya. La commune de Lahmar est bien connue par ses caractères géographiques, géologiques, climatiques et notamment elle est marquée par ses spécificités agropastorales.



DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA WILAYA DE BECHAR : La commune de Lahmar émerge
Le secteur de l'éducation, la commune dispose de deux écoles primaires avec deux cantines scolaires qui sont opérationnelles servant des repas chauds et un C.E.M. Notons qu'un lycée est inscrit dans le cadre du programme sectoriel. Ces deux écoles dont les salles de classe sont dotées de poêles à mazout, la saison d'été sans climatiseur. En revanche les salles de classe du C.E.M sont dotées de climatiseurs (LG).
S'agissant de la santé, la commune de Lahmar dispose de structures sanitaires, un centre de santé au centre ville, une polyclinique équipée de matériel et équipements médicaux. Notons que cette dernière ouvrira ses portes dans les prochains jours. Ajoutons 2 ambulances dont une  tout terrain (4X4). Le service dentaire fonctionne deux fois par semaine. Quatre médecins assurent la permanence du travail de roulement médical et gèrent les services médicaux de la maternité et la radiologie. La municipalité a bénéficié d'un aménagement relatif  aux travaux des trottoirs dans les quartiers de la ville.
L'éclairage public a été rénové avec une extension d'où 41 supports à double lampe. L'éclairage de la ville est fonctionnel à 90 %. Cela ressort du cadre du plan de développement communal (PCD). Egalement les réseaux d'assainissement et celui de l'alimentation en eau potable (AEP) du Hai 2 Août ont été rénovés. (m3). Le chef-lieu de la commune dispose de trois réservoirs opérationnels de capacité de (100m3, 200m3 et 300m3). Rappelons qu'une inscription d'un projet d'aménagement de la route centrale en double voie à l'entrée de la ville avec éclairage. Ce projet se projette sur une distance de 1500 mètres environ.
La voirie communale dispose de quatre minibus, deux pour le ramassage scolaire et les autres sont utilisés pour le transport public. On compte un camion citerne de 9000 litres mobilisé pour l'irrigation des espaces verts. Quatre autres citernes tractables de 3000 litres chacune. Ces citernes assurent l'irrigation et l'arrosage des oliviers de la bande verte qui est d'une superficie de 20 hectares. Le parc roulant de la commune est doté d'un camion nacelle pour la maintenance de l'éclairage public. Un camion aménagé de type K-66 est utilisé pour le ramassage des déchets ménagers et une remorque tractable. Deux dumpers sont utilisés pour garantir la propreté de la ville et préserver l'environnement. Trois tracteurs agricoles sont en rotation de multiservice de polyvalence technique. Tout cela rentre dans le cadre  de l'Algérie blanche. Une annexe de C.F.P.A est en cours de réalisation pour 100 places pédagogiques. Sfisifa est un bourg de 60 logements avec 243 habitants. Ils sont tous des apiculteurs. Cette localité dispose d'une salle de soins avec un infirmier permanent. Le médecin fait des consultations deux fois par semaine. Elle dispose d'une école primaire avec cantine, le ramassage des élèves du CEM est assuré jusqu'à Lahmar quotidiennement.   Un réservoir d'une capacité de 50 m3 est en service en AEP dont 25 foyers ont bénéficié d'une rénovation partielle d'un tronçon de réseau. On signale que  quatre locaux professionnels et  trois locaux commerciaux privés sont fermés dans ce bourg. Un projet est lancé pour la réalisation d'une annexe administrative communale.
Quant à l'agriculture, elle représente la plus grande activité agricole sur 283 hectares que compte la commune. La population de cette commune exploite et pratique l'agriculture traditionnelle et moderne qui est l'irrigation par système de goutte à goutte. Durant toutes les saisons la production de légumes de Lahmar couvre 30 % quotidiennement dans le marché de gros de Béchar, compte tenu des fruits et légumes qui parviennent des villes du Nord. La commune de Lahmar a bénéficié de  quatre kilomètres de ligne d'électricité rurale dans la localité éparse du périmètre agricole d’ Oreid et quatre autres kilomètres à Zbara hors périmètre. Les exploitants agricoles lancent un appel aux services concernés de se pencher sur les réfections et la réhabilitation des pistes agricoles qui ont été détériorées par les écoulements des eaux pluviales des intempéries de 2008. Ces pistes sont dégradées et la circulation est devenue impraticable.  S'agissant de  l'aviculture, elle  est  bien développée grâce aux expériences de l'élevage avicole qui ont donné de bons résultats à la production avicole, d'où la production est de 15 tonnes de viande aviaire par mois.
Concernant l'exploitation apicole, on note que 700 unités de ruches d'abeilles sont exploitées par les producteurs de miel. D'où une moyenne annuelle de production de 10 tonnes selon les saisons printanières et automnales.
Le domaine de la production de lait de vache, un producteur parmi d'autres possède 17 vaches laitières et cherche des solutions pour commercialiser son produit dans des unités industrielles. Ce producteur est prêt à tous les  engagements pour le  partenariat.
En matière d'hydraulique les fellahs de Lahmar ont constaté l'insuffisance en eau pour l'irrigation. Des digues sont très utiles pour les retenues collinaires. Alors, ces fellahs souhaitent qu'un projet de réalisation d'un barrage sur le principal Oued Labyad soit une nécessité de premier ordre hydrologique de cette région dont 14 oueds ruissèlent en crue à partir de djebel Grouz et les autres chaînes de montagnes. Ces retenues favoriseront l'augmentation des eaux souterraines. Ces 14 oueds représentent un bassin versant qui alimente Oued Labyad  généralisant la topographie géographique de la daïra de Lahmar et ses trois communes pour renforcer le barrage de Djorf Torba qui alimente la ville de Béchar.
Le sport dans la commune de Lahmar est géré par une association sportive locale qui est le club sportif de football de Lahmar. Cette commune à bénéficié de trois stades de type Matico. Un terrain de jeu a été inscrit ainsi qu'un autre stade (Matico)  dans le cadre du plan sectoriel de développement (PSD) de 2011. Quant au centre culturel, une opération d'équipement a été inscrite dans le cadre (PCD) de 2011. La salle polyvalente de la commune est opérationnelle. Elle accueille des jeunes sportifs garçons et filles. Des amateurs pratiquent  le  jeu d'échec, le  baby foot, le  billard, le tennis de table, la boxe pour fille et garçon, handball, le theatre, la musique en groupe, l'informatique, la troupe du cuivre pour les scouts.
Le tourisme : cette région est très attrayante par ses monticules de paysages lunaires et la particularité des couleurs de ses montagnes. Des oasis enfouies dans des coins de talwegs à découvrir. Ces zones qui sont un peu méconnues nécessitent d'être visitées. Ces zones sont prisées le week-end par  les amateurs de bivouac.
 Le P/APC, M. Tazir Abdeldjebar, nous a précisé que sa commune a connu ces derniers temps un avancement en matière de développement qui a émergé la population de sa torpeur. Il souhaite que les habitants de cette commune participent  et collaborent pleinement au développement durable dans cette région qui est le futur agricole avec toutes ses diversités.                   

Mohammed Smail
Mercredi 19 Janvier 2011 - 11:05
Lu 1176 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+