REFLEXION

DEVELOPPEMENT LOCAL A AIN TEMOUCHENT : Les écologistes d’El Malah s’impliquent



DEVELOPPEMENT LOCAL A AIN TEMOUCHENT : Les écologistes d’El Malah s’impliquent
L’Association culturelle et écologique « Jamal Biladi » d’El-Malah (wilaya d’Ain-Témouchent), a effectué un sondage sur l’état et l’avenir du chef-lieu de la commune et daïra d’El-Malah en matière de développement durable et cadre de vie qui s’est soldée par une conclusion générale unanime d’où il a été remarqué, que malgré les compétences et les ressources humaines existantes dans cette ville ont été toujours écartées et mal représentées. Ils font état également que le citoyen demande le rattrapage du retard perdu dans les programmes de développement (Plan Communal de Développement –Plan de Développement Sectoriel), et que depuis 1962, l’infrastructure de base quasi-existante pour la population d’El-Malah qui est passée de 6000 habitants à plus de 22.000 habitants au dernier recensement. La société civile d’El-Malah veut saisir l’opportunité de l’arrivée précieuse de Madame le wali pour que la ville d’El-Malah aura une chance du programme présidentiel de développement 2010/2014 dont le citoyen rêve de rattraper le retard concédé en matière de développement de la commune, afin d’avoir des infrastructures de base comme les autres daïra de la wilaya et vivre un cadre de vie plus normalement du monde à l’âge du 3ème millénaire, notamment l’édification d’un tribunal à El-Malah dont le siège de l’ex –Kasma FLN a fait l’objet du choix par Monsieur Le Ministre de la justice et garde des sceaux en 1999 , et occupé actuellement par les organisations de masses, la réalisation d’un siège d’une nouvelle sûreté de daïra dont le siège actuel est édifié durant l’ère coloniale vers les années 1900 et pourrait menacer ruine, une nouvelle agence postale, car l’actuelle réalisée en 1910 pour un horizon calculé jusqu’à1962, ne pouvait couvrir qu’une population de mille (1000) à six milles (6000 couvrir ),la réalisation d’un théâtre communal dont le siège existe toujours depuis 1920 et qui menace ruine alors que la wilaya avait dégagé une subvention de six millions (6.000.000) dinars depuis deux (02) années destinée aux travaux de sa réfection qui n’ont pas jusqu’à présent démarré, d’un théâtre de verdure au niveau de la place dite –BENA » avec des normes internationales construit en 1985 par l’Entreprise intercommunale de la wilaya d’Ain Témouchent dont l’association culturelle et écologique s’engage à établir sa fiche technique et présentation des esquisses, d’un musée communal, d’un complexe omnisports combiné de toutes les disciplines sportives, d’une médiathèque et maison des associations , d’une centre artisanal pour la relance de l’activité du tapis. L’association demande également l’édification d’un centre culturel dont le choix de terrain a été fait au niveau du terrain sis au boulevard Mohamed Khemisti avec place publique inscrit au POS Nord de la ville d’El Malah, d’une auberge des jeunes, la création du transport urbain avec des autobus, la réalisation d’un échangeur sur la route nationale N°2 au niveau de l’intersection reliant Ain Témouchent à Chaabet-El-leham (daïra d’El-Malah).Dans le domaine écologique , protection de l’environnement et la santé public l’association insiste sur l’entretien continu du jardin publique, des places publiques et les aires des jeux au niveau des quartiers périphériques, l’entretient du réseau de l’assainissement à El-Malah, des caniveaux et avaloirs pour éviter leur débordement par des crues hivernales, la mise en service du centre d’enfouissement technique car la décharge publique est incontrôlée et dégage des fumées à la longueur de l’année, se propageant dans la nature et risque d’affecter une bonne partie du vignoble, la réalisation d’un nouvel hôpital car la salle polyvalente est sous-dimensionnée car celle-ci est dépourvue de service de maternité, de chirurgie dentaire, de salle de réanimation .L’association propose l’édification d’un village agricole dans le cadre du programme du développement rural intégré (PPDRI) notamment au douar Tounit pourvu d’un site stratégique en vue de stabiliser les agriculteurs. En matière d’état civil, l’association déprécie l’état actuel du siège de la mairie et demande une construction d’un nouveau siège d’état –civile au faubourg Sidi Said avec la création des bonnes conditions de conservation et protection des registres en souhaitant des recyclages de formation pour les agents du service d’état civil, ainsi que la présence de l’imam durant l’établissement de l’acte de la consommation des mariages et l’enregistrement de l’acte de mariage, ainsi que des postes de police au village Messaâda et Sidi Said. Les écologistes proposent d’autre part la tenu d’un salon national de raisins avec l’accord de madame le wali, la reprise de l’organisation de la semaine culturelle d’El-Malah, et la semaine de sensibilisation de l’environnement de la ville d’El-Malah. Cependant, les informations recueillies , plusieurs projets de développement sont réalisés ou en cours de réalisation, et d’autres sont inscrits pour le programme quinquennal 2010/2014 au chef-lieu de daïra d’El Malah et au niveau des communes relevant administrativement de la circonscription de la daïra notamment dans les secteurs de l’habitat, de l’éducation , culture, jeunesse et sports , etc.

B. Abdelghaffar
Mercredi 10 Novembre 2010 - 00:01
Lu 964 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+