REFLEXION

DEVANT LA SOURDE OREILLE DES SERVICES DE LA DUCH ET DE L’A.P.C D’ARZEW : Les habitants de l’ancienne caserne des pompiers crient au scandale



DEVANT LA SOURDE OREILLE DES SERVICES DE LA DUCH ET DE L’A.P.C D’ARZEW : Les habitants de l’ancienne caserne des pompiers crient au scandale
Personne n’aurait deviné « La ruse » et parlé de l’implantation sur un bien de l’Etat (ancien hôpital transformé en caserne sapeur pompier) actuellement devenue par le temps un centre de recasement des sans abris située en plein centre de ville d’Arzew mitoyenne avec le siège de la commune. Il semble véritable du côté des habitants de cette cité, une localité populaire et populeuse située en plein cœur d’Arzew qui après les démolitions subites émanant d’un «recasé » qui a procédé à la démolition des murs de la caserne pour aménager une grande superficie en vue d’ériger une villa de fortune. « Nous, habitants de la caserne des pompiers, avons l’honneur de vous rendre destinataire des démarches que nous avons entreprises pour dénoncer un état de faits qui met en péril la sécurité de nos familles et de nos demeures, voire même celles des quartiers avoisinants, des projets de construction en violation des règles de l’urbanisme et de la construction sont en cours, bien que les hautes autorités de l’Etat ne cessent d’attirer l’attention des services compétents à plus de vigilance et de vigueur dans ce secteur d’activité que nous dénonçons aujourd’hui et qui semble bénéficier du silence ou des largesses de certains services de contrôle et continue d’ériger une bâtisse en usant de faux documents administratifs selon les protestataires » « conscients des dangers imminents qui pèsent sur nos habitations et sur la sécurité de nos enfants, nous venons d’entamer ces jours-ci des démarches auprès de toutes les instance concernées sans pour autant aboutir à l’arrêt des travaux ou la mise en place d’une vraie commission d’enquête technique qui sanctionnera ses observations par un procs verbal dans lequel seront portées leurs conclusions » soulignent les résidents de cette caserne, « sinon, chacun de nous peut entamer les travaux d’aménagements et de constructions sans autorisation. Par ailleurs, les habitants déclarent dans une correspondance adressée au wali, au DUCH et au maire de la ville M.Ayachi Mokhtar que le « recasé » a commencé à effectuer des travaux de démolition et de terrassement dans la cour principale. « Sans panneau d’affichage » ayant pris connaissance que celui-ci ne détenait pas les documents nécessaires de la police de l’urbanisme et avons également appris que celui-ci avait l’intention de réaliser la construction de cette villa de haut standing sans permis de construire ni acte de propriété surtout que ces anciennes infrastructures sont un bien de l’Etat et l’on se demande déjà d’où vient la décision d’attribution ? En tant que citoyens, nous agissons dans l’esprit de la loi de manière à respecter les nouvelles dispositions de l’immobilier. « Nous vous invitons rapidement à inspecter et procéder à la reconnaissance de l’Etat des lieux. Le collectif de l’association local s’est longuement interrogé «comment et pourquoi a-t-on laissé un « recasé » ériger une construction sur une assiette de terrain appartenant à l’Etat». Les sages déclarent « qu’au regard de l’évolution de la situation qui prévaut au sein de notre environnement, il est urgent de faire appel à la justice, la seule force d’équité et de compréhension afin d’éviter une catastrophe où tout autre bavure »du fait, que sur les lieux vers lesquels nous nous sommes déplacés, une vive tension monte au niveau de cette bâtisse, Certains appellent le wali en sa qualité de premier magistrat de la wilaya à l’effet de prendre les mesures qui s’imposent pour mettre fin au conflit qui couve en profondeur au niveau de la commune d’Arzew.

N.Bentifour
Dimanche 5 Septembre 2010 - 12:09
Lu 594 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+