REFLEXION

DETOURNEMENT DE 246 MILLIONS DE CTS A KHEIR EDDINE : Une responsable de vente de véhicules lourds arrêtée



Les services de la gendarmerie nationale de Mostaganem ont procédé, avant-hier, à l’arrestation d’une directrice chargée des affaires auprès d’une entreprise privée spécialisée dans la vente de véhicules lourds, qui est poursuivie pour le délit d’abus de confiance selon des sources concordantes. La mise en cause procédait à des détournements de sommes d’argent sur les recettes générées par les ventes de camions, qu’elle utilisait à ses fins personnelles et  profits en investissant dans son propre  magasin de différents produits en provenance du Maroc. Les tenants et aboutissants de cette affaire remontent à une plainte déposée par le dénommé A.M, 67 ans, un agent agréé  dans la vente de véhicules au niveau de Mostaganem, auprès des services de la gendarmerie nationale de Kheir-Eddine, à l’encontre de l’indélicate responsable. Selon ses confirmations, le plaignant avait ouvert en 2012, une antenne pour la vente de camions au niveau de la circonscription de Kheir-Eddine, dans  laquelle, il avait  désigné comme directrice des ventes, l’incriminée répondant aux initiales de S.F âgée de 35 ans. En raison du siège social de la dite entreprise qui  se trouve à Alger, l’agent agréé avait désigné la mise en cause en qualité de responsable  des ventes de camions, en la chargeant des encaissements versés par les différents clients, qu’elle devait virer  dans un compte CCP de l’entreprise mère  auprès du centre de la poste, en échange de reçus dûment signés et cachetés que la mise en cause devait ensuite envoyer,  accompagnés  de dossiers des clients au siège central à Alger. Toutefois, en date du 25 octobre dernier, il s’est avéré que la direction de l’entreprise basée à Alger, après un contrôle financier, avait remarqué l’absence de  transfert de quatre reçus qui se sont avérés falsifiés, informations fournies par la poste. Constatant le trou, la direction  avait demandé des explications à la responsable qui de son côté avait  confirmé que l’argent avait  bel et bien été versé à la poste. Non convaincue, l’entreprise en question, se constituant partie civile avait  déposé  plainte auprès des services de la gendarmerie nationale de Kheir-Eddine qui ont interpellé la mise en cause. Auditionnée, elle avoua qu’elle avait détourné l’argent des ventes de quatre camions, cédés à 62 millions de centimes l’unité, en falsifiant les reçus de versement, soit un montant total de 246 millions de centimes que la mise en cause avait utilisé à des fins personnelles en se rendant  plusieurs fois au Maroc pour l’acquisition de produits servant à remplir son magasin.    

Touffik
Samedi 9 Novembre 2013 - 22:00
Lu 334 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+