REFLEXION

DESTITUTION DE BELKHADEM : Les redresseurs du FLN sollicitent l’aide du Président Bouteflika

Le Mouvement de redressement et d’authenticité du FLN a adressé, la semaine dernière, une lettre au président Abdelaziz Bouteflika pour lui demander d’intervenir dans la crise qui ronge le parti depuis près de trois ans, a révélé ce mercredi 26 décembre à Alger son coordinateur, Abdelkrim Abada.



DESTITUTION DE BELKHADEM :  Les redresseurs du FLN sollicitent l’aide du Président Bouteflika
Le contenu de cette lettre adressée à M. Bouteflika en sa qualité de président d’honneur du FLN est gardé secret. Selon nos informations, les redresseurs ont sollicité personnellement le président Bouteflika afin qu’il les aide « à destituer Belkhadem et à élire un nouveau SG du parti ». « L’intervention du président nous permettra de gagner du temps et de l’énergie et de nous consacrer exclusivement à l’organisation du parti », soutient une source proche des redresseurs. La même lettre, poursuit notre source, contient la position du Mouvement par rapport à la présidentielle de 2014. Les opposants à Abdelaziz Belkhadem sont en effet « en faveur d’un quatrième mandat pour le président Bouteflika » et veulent absolument « barrer la route à Abdelaziz Belkhadem », ajoute la même source. Ce mercredi, M. Abada a appelé M. Belkhadem à convoquer la réunion du Comité central du parti, prévue initialement pour la fin du mois de décembre et reportée au mois de janvier suite à une décision du patron du FLN. Une décision qualifiée de « énième ruse » par les redresseurs. « En fait, Belkhadem est convaincu que si la date de la réunion est maintenue, il sera destitué par les deux tiers du CC », précise Mohmed Seghir Kara membre, du Mouvement de redressement et d’authenticité. Selon le scénario exposé par les redresseurs, « Belkhadem veut convoquer une réunion extraordinaire du congrès pour changer la composition du CC afin d’obtenir le quitus de cette instance suprême pour se présenter à l’élection présidentielle de 2014 au nom du parti ». Sur un autre registre, le Mouvement de redressement qualifie de « catastrophiques » les résultats du parti aux élections locales du 29 novembre dernier. Sans ambages, Abada impute l’entière responsabilité de l’échec à Abdelaziz Belkhadem et lui demande de tenir son engagement de quitter le parti. « Il [Belkhadem, NDR] a bien dit qu’il quitterait le parti s’il n’obtenait pas 1 000 APC », rappelle M. Abada, qui a appelé Belkhadem à recourir à l’urne et à remettre son mandat en jeu lors du prochain CC. Le Mouvement de redressement prépare une résolution dans laquelle seront détaillés « toutes erreurs et tous les dépassements cumulés de Belkhadem ». Il reproche à l’actuel secrétaire général du parti d’avoir consacré le principe de la Chkara (bakchich) au sein du parti, au détriment des militants du FLN. La résolution sera rendu publique le 5 janvier à l’occasion d’une réunion de coordination à Alger, « une réunion qui tracera le plan d’action du mouvement pour l’année 2013 ».

Riad
Samedi 29 Décembre 2012 - 00:00
Lu 607 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+