REFLEXION

DESIGNE A LA TETE DE LA WILAYA DE RELIZANE : Abdelkader kadi a laissé des empreintes



DESIGNE A LA TETE DE LA WILAYA DE RELIZANE : Abdelkader kadi a laissé des empreintes
Du Ministère de l'intérieur au poste de wali délégué de Bab-el Oued au wali de Ain-Defla et aujourd'hui à la tête de la wilaya de Relizane, Abdelkader Kadi a toujours laissé ses empreintes en déployant de grands efforts dans le domaine du développement global qui répond aux aspirations de ses concitoyens comme le témoignent beaucoup de gens qu'on a rencontré avant-hier à Ain Defla. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Abdelkader Kadi, est la progéniture d'une famille de gens instruits et intellectuels dont le père est un ancien Moudjahid de premier rang et l'une des figures qui a marqué l'histoire par son militantisme au sein du mouvement national depuis les années 30 "Que Dieu ait son âme", Il a été préfet de Mostaganem le lendemain de l'indépendance et puis Ministre des PTT. Le fils, actuellement wali de Relizane, a marqué son passage à Bab el Oued par des réalisations qui relève du défi dans les moments difficiles qu'a connu cet arrondissement d'Alger et dont les algérois se souviennent et se souviendront toujours. Arrivé à Ain Defla, Abdelkader Kadi a gardé le même rythme de travail en réalisant une très grande partie de son objectif partant du secteur de l'éducation où il a éradiqué le préfabriqué qui date du temps du séisme de 1980 par des infrastructures en dur dont le dernier en date est le lycée Abou Deri Elghifari à Khemis Meliana, l'édification de 40 écoles primaire ou groupes scolaires, plus de 25 CEM et plus 10 lycées de 2004/2010. En matière de santé publique, en son temps, plusieurs communes ont été doté de polyclinique à l'exemple de Ain Defla dont une grande structure a vu le jour et une autre totalement rénové, une polyclinique à Djendel et une autre à Khemis-Meliana en plus de l'inscription d'un grand hôpital dont les travaux ont été entamés il est d'une capacité de 240 lits sise à la cité Ain el Beida. Si Abdelkader Kadi a accordé une extrême importance au monde rural par la concrétisation d'une politique de désenclavement de tous les douars des 36 communes, nous parlent nos interlocuteurs où plus de 12000 unités d'habitats rurales ont été mises sur pieds, accompagné d'un vaste programme de réalisation de routes qui a permis la communication entre les différents douars et la commune de Arib n'est qu'un bon exemple de tout cela avec 07 retenues collinaires. Et dans le souci de mieux servir le secteur de l'agriculture qui reflète le cachet de cette wilaya et rendre le bas Cheliff plus rentable, un nouveau barrage à Sidi M’hamed Bentayba dans la commune d’Arib a été réalisé dans un temps record pour venir s'ajouter au barrage Ouled Melouk qui a été achevé au temps de M. Kadi. En matière d'AEP pour la première fois dans l'histoire de la cette wilaya, les communes de Ain Defla et Arib sont alimenter H24 en eau potable à l'instar de plusieurs autres communes et douars et pour barrer la route à des éventuelles inondations qui peuvent être préjudiciables à la population et ses biens, la commune de Ain Tourki a bénéficié d'un grand projet de protection au même titre que Meliana, Ain Defla et Sidi Lakhdar au niveau de Oued-Rihane. Dans le domaine du transport, la population enregistre le projet du dédoublement de la voie ferroviaire Khemis-Meliana-Attaf et devant la souffrance du déplacement des citoyens, M. Kadi a été l'initiateur de la création d’un transport urbain à Ain Defla et plusieurs autres localités ainsi que la dotation des écoles de 49 bus de transports des écoliers, achetés à partir du budget de la wilaya sans oublier la participation du Ministère de la solidarité et ce au coté de la dotation des établissements scolaires en cantines scolaires. La wilaya de Ain Defla a été également, la première wilaya du pays à avoir réalisé le tronçon autoroute est-ouest qui lui incombe avant même les délais prévus. Parmi les réalisations qui restent dans l'histoire de M. Abdelkader Kadi, la restauration du grand air de jeux et d'équitation qui est considéré comme le poumon de la ville et qui est devenu aujourd'hui l'endroit préféré des familles pour se distraire. Les membres de ce centre d'équitation trouvent tous les moyens matériels qui leur ont permis déjà de décrocher des titres nationaux et internationaux. Situé à la cité Ain Beida, ce centre est une véritable fierté des gens de la région qui ne cessent d'en parler. Dans le domaine du réaménagement, les quartiers des communes d’Ain Defla, Rouina, Khemis Meliana, Al-Amra, Attaf, Sidi Lakhdar, Meliana et bien d'autres localités ont bénéficiés de grandes opérations d'aménagement qui ont mis un terme à tous les problèmes qui constituaient avant son arrivée dans cette wilaya, la revendication de la population. Pour ce qui est du logement, tenez-vous bien, la wilaya d’Ain Defla est la seule du pays qui a réalisé le plus grand nombre de logements en défiant le nombre de demandes. Il est très utile de rappeler que les autres secteurs vitaux comme le sport a eu aussi une part des efforts de M. Kadi qui suivait personnellement ces projets et qu’il n'a jamais tolérait le laisser aller ou la lenteur injustifiée. Nous souhaitons que des efforts similaires seront fournis à Relizane pour renforcer ce qui a été réalisé par M. Boukarabila à qui revient le mérite aussi, il faut le dire, la réalisation de plusieurs acquis et la transformation de la wilaya de Relizane en un véritable chantier comme il appartient aux Relizanais de faire preuve de bonne foi pour servir leur wilaya.

Hadj Abed Zeggai
Lundi 18 Octobre 2010 - 00:01
Lu 4861 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+