REFLEXION

DES VISITES PAYANTES A ORAN : L’arnaque sévit dans l’immobilier



DES VISITES PAYANTES A ORAN : L’arnaque sévit dans l’immobilier
Tout le monde s’accorde à dire que le marché de l’immobilier est un marché « malsain» livré aux mains des spéculateurs. Le métier d’agent immobilier st celui de vendre ou de louer des appartements, des maisons, des locaux commerciaux ou industriels, c’est un intermédiaire dans les différentes transactions immobilières. Malheureusement, il est sabordé par certaines personnes peu scrupuleuses qui agissent en dépit du bon sens. L’arnaque est devenue monnaie courante, une nouvelle pratique malveillante s’est installée ces derniers temps. Certaines agences font payer des visites d’appartements aux clients. Autrement dit, chaque personne désirant acheter ou louer une maison doit débourser une somme d’argent pour qu’elle puisse s’enquérir de l’état de l’habitation. Le client doit verser entre 300 et 500da pour chaque visite, voire plus si ce dernier est appelé à visiter plusieurs demeures à la fois. En se faisant passer pour des clients à la recherche d’une maison à louer nous avons confirmé cette pratique dans la wilaya d’Oran. Nous avons interrogé quelques agents immobiliers sur cette nouvelle formule, nos interlocuteurs semblent très bien informés. Il est clair qu’ils n’avouent pas l’utilisation de cette méthode, mais de passage, ils dénoncent cette pratique utilisée par certaines agences immobilière et bien sur, il trouve cela contraire à la loi. C’est donc une nouvelle brèche pour se faire de l’argent d’une manière illégale. Certains clients refusent catégoriquement de payer, ils vont jusqu'à la dénoncer mais d’autres ignorent totalement leurs droits se font arnaquer sans l’ombre d’un doute. L’agent immobilier n’a pas le droit de toucher l’argent avant la signature du bail. La loi est claire quant à la rémunération des intermédiaires calculée selon la valeur des biens. Les prestations offertes par l’agent immobilier, notamment les renseignements et les visites sont proposés à titre gracieux jusqu'à l’accomplissement de la transaction.

N. Bentifour
Jeudi 20 Mai 2010 - 00:01
Lu 1531 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+