REFLEXION

DES TONNES DE DROGUE EN PROVENANCE DU MAROC : Hausse vertigineuse des saisies de cannabis en une décennie

Le Maroc reste le principal fournisseur et producteur mondial de haschich et il est le pourvoyeur de l’essentiel de cette drogue. Ainsi, une opération de déstabilisation menace l'Algérie, intelligemment orchestrée par le Maroc dont la superficie consacrée à la culture
de cannabis est estimée à 57.000 hectares contre 10.000 hectares en Afghanistan.
Selon l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), les quantités de résine de cannabis saisies en Algérie ont enregistré, malheureusement, une hausse vertigineuse durant les dix dernières années, atteignant plus de 614 tonnes durant la période allant de 2003 à 2013.



Les quantités de cannabis saisies en Algérie ont connu une augmentation considérable  au cours des dix dernières années, atteignant 614 tonnes au cours de la période 2003-2013 selon l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie. Dans une déclaration à l'APS, le directeur général par intérim de l'Office,  Mohammed Benhella a précisé que « la quantité de cannabis saisie s'élève à 614 tonnes en l’espace de dix ans, du fait qu’elle est passée de plus de 8 tonnes en 2008 à plus de 211 tonnes en 2013, soit une augmentation de plus de 2500 pour cent ». Il a ajouté que ces chiffres se réfèrent à la «montée en puissance» de la quantité de cannabis saisie en provenance du Maroc. « Selon le rapport du bureau de la lutte contre la drogue et le crime des Nations unies pour les années 2014, que la superficie réservée à la culture du cannabis au Maroc est estimée à 57.000 hectares, contre 10.000 hectares en Afghanistan. Ces chiffres viennent pour soutenir le rapport établi par l'Observatoire européen de lutte contre la toxicomanie et la drogue, qui a été publié à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la drogue, le 26 Juin 2014 et le rapport souligne que le Maroc a maintenu la tête de liste des pays exportateurs de chanvre indien (haschisch) vers les pays européens. Benhella a ajouté que la quantité de cannabis qui a été réservée pour l’Algérie en 2004 a dépassé 12 tonnes. Et depuis 2008 a dépassé la quantité saisie de 38 tonnes pour atteindre 157 tonnes en 2012 ».  Le même porte-parole a expliqué que cette importante quantité saisie, témoigne du passage  d'importantes quantités de drogue en provenance du Maroc vers l'Algérie, qui reste une zone de transit ». Il a ajouté que la quantité de cannabis saisie en Algérie a été "multipliée par 20 fois depuis 2003, mais elle ne représente qu'un tiers de la quantité transportée par des passeurs vers d'autres pays. L’interlocuteur a déclaré que l'Algérie « ne cesse de poser le problème du cannabis au niveau international, en particulier au niveau de l'Office de lutte contre la drogue et le crime des Nations Unies exprimant sa préoccupation au sujet de la santé des Algériens et la criminalité croissante. Il a déclaré à cet égard que « le cannabis  est la drogue la plus consommée en Afrique constitue un danger pour les communautés à travers le continent, y compris l'Algérie », en référence aux possibilités de ressources humaines, matérielles et financières consacrés par l’Algérie dans la politique anti-drogue, qui « pèse lourdement sur le budget de l'Etat ».       

Touffik
Mardi 19 Août 2014 - 11:19
Lu 371 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+