REFLEXION

DES SYNDICALISTES DENONCENT UN DIRECTEUR A TIARET : Un scandale se fait sentir au C.F.P.A



DES SYNDICALISTES DENONCENT UN DIRECTEUR A TIARET : Un scandale se fait sentir au C.F.P.A
Les représentants syndicalistes haussent le ton et revendiquent le départ du directeur stagiaire du centre de formation professionnel « Hamdani Adda » et lui reprochent la mauvaise gestion du centre. Pire encore, son comportement qui prête à équivoque et ses agissements qui ont semé le doute et la zizanie au sein des travailleurs et risque d’influer négativement sur la bonne marche de la formation. La pomme de la discorde est le contenu de la lettre adressée par le secrétaire général de la section syndicale de l’établissement au DFP par laquelle il présente 18 points à étudier pour le redressement de la situation chaotique qui prévaut dans le centre « HAMDANI ADDA »parmi lesquels le départ du directeur du CFPA . Dans ce courrier, il dénonce les mesures prises par ce directeur en représailles contre les travailleurs ayant observé une grève le mois d’octobre 2009. le personnel n’a pas bénéficié de ses droits des œuvres sociales de l’année 2008, la non perception des frais de mission par certains employés et professeurs et le licenciement de trois travailleurs sans aucun motif valable. Le premier ayant passe 37 années dans cet établissement s’est vu renvoyé chez lui ce qui lui a couté un handicape. Il a perdu l’ouïe et la parole en plus de l’amputation d’une jambe. Le matériel pédagogique couteux est stocké sans aucune mesure de sécurité, exposé aux risques de dégradation. Les ateliers ne sont pas chauffés, et les stagiaires trouvent d’énormes difficultés à suivre les cours en raison du froid qui sévit dans la région de Tiaret. La mise à la retraite d’une employée en son insu. Tout cela constitue un exemple illustrant du dysfonctionnement que connait la gestion du CFPA »Hamdani Adda ». Le huit novembre courant, le secrétaire général du syndicat des établissements de la formation professionnelle, avait saisi le secrétaire général de la fédération nationale par une lettre dont réflexion détient une copie en laquelle il déplore la situation pourrie que vie le CFPA Hamdani Adda. Selon le responsable de la section syndicale le directeur agit comme bon lui semble assisté par l’intendant de l’établissement. Tous les employés attendent la réaction du directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Tiaret pour une reprise en main de la situation qui se va du mal au pire. Selon la même source, un cadre de la DFP a fait embaucher quarte de ses enfants dans les centres de formation et a entamé les démarches pour y recruter le cinquième. Ils habitent tous sous le toit paternel, dans un logement de fonction et bénéficient de la gratuité de l’électricité et du gaz. Alors qu'il des travailleurs vacataires depuis plus de 20 ans, n’ont pas été titularisés sous prétexte du manque de postes budgétaires. Le directeur du centre de formation professionnelle « HAMDANI ADDA » habite Frenda malgré la disponibilité d’un logement de fonction à l’intérieur du centre. En plus de son indisponibilité, il mobilise la voiture du centre pour ses déplacements de Tiaret à Frenda et retour quotidiennement et s’en sert même les jours ferries conclut notre interlocuteur. Selon le secrétaire général de la section syndical du CFPA, le départ du directeur est vivement souhaité pour la bonne marche du service.

Fayçal
Dimanche 14 Novembre 2010 - 22:01
Lu 1120 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+