REFLEXION

DES SOCIETES ETRANGERES POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION : 18 mois pour réaliser 5.000 logements sociaux complémentaires

Les 5.000 unités seront construites par des sociétés étrangères (chinoises ou turques) qui devront livrer tous les chantiers en 18 mois ou 24 mois au maximum. «Le quota supplémentaire pourra être livré d’ici début 2015», selon des prévisions optimistes.



Le recours des pouvoirs publics à la procédure de gré à gré n’est pas écarté pour éviter les tracasseries bureaucratiques. Les lenteurs procédurières sont à l’origine des retards dans la concrétisation du programme RHP à Oran. Les autorités locales avaient d’ailleurs opté pour le gré à gré pour la finalisation de plusieurs projets en souffrance. La plupart des grands projets de développement infrastructurel lancés depuis 2004 ont connu des surcoûts, des dépassements de délais, générant une dilapidation de l’argent public. Il existe une vingtaine de grands chantiers en souffrance à travers le territoire de la wilaya. Outre les lenteurs procédurières, il y a le manque de maturation des études qui est à l’origine de l’apparition de contraintes techniques avec l’avancement des travaux. La réalisation du quota complémentaire des 5.000 unités dans les plus brefs délais est une urgence pour les autorités locales qui veulent éviter coûte que coûte les méandres bureaucratiques, responsables des retards dans le lancement des chantiers. Le recours à la formule de gré à gré nécessite toutefois l’accord spécial du Conseil des ministres. Le Premier ministre a donné, lors de sa visite de travail à Oran, son accord préalable précise-t-on. Les délais impartis pour l’étude et le lancement de ce quota seront ainsi réduits au strict minimum. Il s’agit notamment d’accélérer l’élaboration des fiches techniques et des différentes autorisations nécessaires. Il est à rappeler que le wali s’était engagé de s’attaquer à tous les projets en instance et ceux qui demeurent depuis une dizaine d’années en chantier. Il avait promis que tous les retards seront rattrapés et en même temps, il y aura le lancement de projets structurants dans les secteurs de la Santé, des Travaux publics, de l’Enseignement supérieur et de l éducation nationale. 

Rafik M
Mercredi 24 Avril 2013 - 09:06
Lu 193 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+