REFLEXION

DES RESPONSABLES LOCAUX INDIFFERENTS : Des luminaires défectueux ornent la ville



A quoi sert l’argent des contribuables ? N’est –il pas censé  servir à la maintenance et au renouvellement du mobilier urbain détérioré. Telle  est la question qui taraude des citoyens de la ville de Mostaganem qui ont pris attache avec nous. En effet, à en croire nos interlocuteurs, des résidants de la ville de Mostaganem  ayant signalé aux services  techniques de l’APC que des points lumineux de leurs quartiers étaient grillés, ont eu la désagréable surprise de savoir que l’achat des lampes neuves incombait aux riverains et que la tâche des agents communaux se limitait au geste technique, à savoir le  dévissage de la lampe grillée et de son remplacement par une ampoule neuve. D’après les dires de quelques citoyens que lors de leurs réclamations auprès des services techniques, les responsables  leur ont signalé que l’APC ne dispose pas de lampes en stock, et cette tâche revient aux entreprises privées choisies pour désigner à chacune son  secteur, afin de prendre en charge des luminaires défectueux. « Les collectivités  locales  sont-elles si indigentes au point de ne pouvoir assurer l’achat de quelques  lampes dont le coût n’excède pas 600 Dinars  l’unité ?»  S’interrogent les citoyens obligés de mettre la main à la poche pour éclairer un espace censé être public.      

Tayeb Bey Aek
Dimanche 1 Décembre 2013 - 19:00
Lu 123 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+