REFLEXION

DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT A LA TRAINE A SIDI BEL ABBES : Le wali réagit avec un coup de fouet

Lors d’une rencontre de l’exécutif de wilaya présidée par le wali de Sidi Bel Abbés Mr Yahia Fehim tenue lundi dernier, un constat amer sur la réalisation des projets de développement fut établit. Le premier responsable de l’exécutif n’a pas caché sa colère suite à la lenteur flagrante dans la réalisation des projets de développement et particulièrement au sujet des logements et des équipements publics.



DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT A LA TRAINE A SIDI BEL ABBES : Le wali réagit avec un coup de fouet
Il a même menacé de prendre des mesures coercitives à l’égard de responsables d’ici la fin du mois de février prochain. Ce sont les mêmes menaces que le wali a proliféré depuis 2010 au moment de sa désignation à la tète de la wilaya de Sidi Bel Abbés alors qu’il annonçait le lancement de projets tant dans le cadre du sectoriel que du PCD .A cette époque, c’était des centaines de milliards de dinars annoncés dans différents secteurs et il fallait mettre en marche les procédures réglementaires allant de l’avis d’appel d’offre jusqu’au comité des marchés pour le lancement des programmes de logements ,des établissements scolaires et différents équipements. Que se passe t il pour que la machine  ait coincé. On évoque un dysfonctionnement dans les cahiers des charges qui aurait été à l’origine du rejet de 54 marchés importants qui seraient soumis une autre fois à la procédure légale qui risque de durer avec la lenteur administrative presque une année . L’année 2012 aura été à comprendre l’intervention du wali qui reconnais tacitement un échec dont la responsabilité incombe en premier lieu à un exécutif qui a été mal suivi et contrôlé .Une absence de rigueur concocté par des menaces non exécutées à l’égard de responsables défaillants serait d’un avis presque unanime à l’origine de cette nonchalance dont les principaux perdants sont les citoyens en attente de logements et d’amélioration du cadre de vie .A titre indicatif, le secteur du logement connait un retard flagrant dans le lancement des projets tous programmes confondus. L’inspection générale des finances qui a récemment rendu visite à l’OPGI a relevé selon des sources crédibles des incohérences et des défaillances dans la couverture des loyers et la gestion des départements techniques et du contentieux. A la DLEP on signale des projets bloqués pour une simple signature et des paraphes laissées à la traine pour des raisons obscures. Du côté de la DUC on murmure au sujet des cahiers des charges établit à la carte .Toute cette chaine qui intervient dans le bâtiment est en panne et elle devrait être redynamisée avant qu’il ne soit trop tard et la wilaya risque d’être laissée à la marge du développement national. L’intervention du wali devant l’exécutif, les maires et les représentants de la société civile confirme on ne peut plus les allégations qui depuis plus d’une année sont colportées de bouches à oreille dans les couloirs des différentes directions de wilayas concernées par le développement du cadre de vie des citoyens.  

D.M
Jeudi 31 Janvier 2013 - 00:00
Lu 460 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+