REFLEXION

DES PROJETS A L’ARRET ET UNE GESTION QUI LAISSE A DESIRE : L’APC de Hassi Bounif défie le conseil de l’état et le wali d’Oran



DES PROJETS A L’ARRET ET UNE GESTION QUI LAISSE A DESIRE : L’APC de Hassi Bounif défie  le conseil de l’état et le wali d’Oran
Malgré que le conseil d’état siégeant a annulé le jugement de la chambre administrative de la cour d’Oran concernant le dédommagement d’une entreprise privée à hauteur de plus de 991 millions, les responsables de cette assemblée ont indemnisé le concerné pour quel intérêt sinon..! A l’instar de certaines communes de la wilaya d’Oran, la commune de « Hassi Bounif » vit dans une situation catastrophique en raison d’une gestion qui laisse à désirer et va à l’encontre des décisions du développement et de la transparence initiés par les hautes sphères de l’état. Ainsi nous venons d’apprendre que l’actuelle assemblée présidée par un intérim a attribué un marché public à un particulier suite à deux délibérations n° 23 et 30 datant du 17/01/2006 .Ces deux délibérations ont été annulées par une décision du wali d’Oran au mois d’août en raison du non respect des articles 21,23 et 24 du décret présidentiel 03/301 du code des marchés publics. Cette décision n’a pas été du gout des responsables de l’entreprise privée qui ont déposé une plainte auprès de la chambre administrative de la cour d’Oran ou ils ont obtenu gain de cause afin d’être indemnisés à hauteur de plus de 991 millions de centimes. Mais le conseil d’état siégeant le 29-06-2009 a annulé le jugement de la chambre administrative de la cour d’Oran du 28 Octobre 2008. La question qui reste posée, comment les responsables de cette commune agissent à l’encontre des lois de la république en ne respectant pas une décision émanant du conseil de l’état et comment a-t-on indemnisé l’entreprise privée malgré l’annulation du wali ? d’autre questions qui suscitent moult interrogations restent sans réponse comme celles ou sont les appareils de contrôle au niveau de la daïra de Bir El Djir et de la wilaya d’Oran ,ou celle liée au remboursement des 991 millions de centimes d’indemnités et qui ne sont en effet que l’argent du trésor public et du contribuable. Autre fait saillant, cette gestion au niveau de cette commune est liée au squat d’une partie d’une cour d’école par un particulier sans que personne ne bouge pour la récupérer au profit des enfants contraints de jouer dans la rue. Par ailleurs, il y a lieu de noter que les représentants du peuple de cette commune n’ont rien entrepris pour récupérer un logement de fonction attribué par l’O.P.G.I de Gdyel au profit de l’APC et que devait occuper le secrétaire général de l’APC au lieu de l’actuel occupant. Dans le même sillage, Il convient de souligner que de nombreux projets liés au développement de cette commune sont à l’arrêt en dépit de l’existence d’enveloppes financières allouées par les pouvoirs publics. Sur ce plan, on peut citer le non démarrage de la bibliothèque communale prévu au mois d’avril 2009, la non réalisation d’une antenne administrative de Chahid Mohammed déjà bénéficiaire d’une enveloppe financière de l’ordre de 800 millions de centimes de la part de la wilaya. Dans le même ordre d’idées, il faut également, préciser que la garderie d’enfant achevée et réceptionnée qui devait être opérationnelle dès le mois d’avril 2009 n’a pas encore ouverte ses portes aux enfants. Idem pour le raccordement des familles en gaz naturel à Hassi Ameur par la session de décembre 2009 de l’APW d’Oran. Un projet que peut être les élus locaux ont oublié du même titre que celui du réseau d’assainissement pour protéger le canal des eaux usées qui proviennent de la zone industrielle de Hassi Ameur sachant que le projet est en souffrance depuis 2007. En état de cause, il faut souligner que l’actuel maire par intérim a décidé d’annuler toutes les poursuites d’une réelle opération de contrôle des budgets de l’état, ou le contrôle des réalisations par les autorités locales d’Oran. Enfin, il convient de souligner que nous avons tenté de joindre les responsables, mais en vain aucun n’était en place.

N.Bentifour
Jeudi 8 Juillet 2010 - 00:01
Lu 798 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+