REFLEXION

DES PERTURBATIONS A L’EPH DE TENES A CHLEF : Anarchie et désordre sont les maitres-mots



La gestion de l’hôpital de la ville côtière de Ténès, connaît un certain flottement suite à la mauvaise organisation et l’absence des responsables au niveau des services. Selon des informations recueillies sur les lieux, le premier responsable en poste depuis de longues années a été remplacé provisoirement par son collègue de travail de l’autre établissement de la même ville. Pour le poste d’économe, celui-ci demeure toujours vacant selon notre interlocuteur. Un autre fait marquant oblige, concerne la personne nommée provisoirement qui est dépourvue de la délégation de signature. L’intérimaire ne peut donc en aucun cas assumer ou assurer convenablement sa tâche, ce qui remet en cause la gestion des affaires de cet hôpital. Selon toujours certaines sources, le ministère de tutelle a été toutefois saisi à plusieurs reprises mais en vain. Il est évident que cette situation a eu des répercussions négatives et néfastes à la fois sur la mise en marche des différents services. Il convient de signaler que l’hôpital dont il s’agit accueille les malades de toutes les communes côtières qui sont au nombre de six. Il demeure donc l’unique unité de soins pour les 400.000 habitants de la région, en plus des victimes des accidents de la circulation survenant sur la RN.11.

M.Mokhtari
Dimanche 3 Juillet 2011 - 11:15
Lu 568 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+