REFLEXION

DES MARCHES CONCLUS DE GRE A GRE A CONSTANTINE : Le nouveau wali, Hocine Ouadah, pas content !

Après sa tournée de prise de contact et d’inspection au niveau d’une dizaine de communes de la wilaya de Constantine, le nouveau wali Hocine Ouadah, ne semblait pas réellement satisfait du degré d’avancement des projets de développement dans les différentes communes. Pas content de certains marchés conclus de gré à gré, le nouveau wali n’a pas caché sa colère lors d’une réunion d’évaluation, tenu jeudi matin au siège de la wilaya.



Lors de cette réunion le nouveau Wali de Constantine Hocine Ouadah est revenu sur les différents points qui emboitent le développement de Constantine  « Nous avons cerné  les contraintes et déterminé les responsabilités dans le but de donner un nouveau souffle à ces projets de développement souffrant de blocages pour des raisons objectives», a-t-il souligné. Avant d’ajouté,  que « les collectivités locales n’ayant pas honoré leurs engagements ne bénéficieront pas de nouveaux projets de développement et ce, jusqu’à ce qu’elles aient achevé les programmes déjà inscrits à leur actif ».Concernant,  les projets lancées dans le cadre de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe, Hocine Ouadah  a affirmé que « tous les projets inscrits ont été validés aux plans de la conception, du contenu et de la méthode de travail et les entreprises de réalisation des projets accordés à la wilaya au titre de cet évènement ont été "déjà désignées".  Rappelons  que ces projets ont été confiés aux entreprises selon la formule du gré à gré afin de gagner du temps.  Évoquant  cette contrainte, le wali de Constantine, s’est engagé à intervenir pour résoudre les éventuelles difficultés qui pourraient apparaître sur le terrain, tout en précisant, que « les chantiers seront lancés au fur et à mesure de la conclusion des procédures d’usage ». Notons que  les projets prévus dans le cadre de cette manifestation englobent, entre autres, un pôle culturel comprenant un palais de la culture, un musée, une bibliothèque urbaine, ainsi qu’un musée d’art et d’histoire, une salle de spectacles de 3.000 places et un palais des expositions.

Riad
Vendredi 22 Novembre 2013 - 16:52
Lu 373 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+