REFLEXION

DES DIZAINES D’ENSEIGNANTS AUTORISES A ACCOMPLIR L’OMRA DURANT LA PERIODE DES COURS : La direction de l’Education lâche les élèves

Nous avons appris de source digne de foi, que la Direction de l’Education de la wilaya d’Oran, vient d’autoriser à des dizaines d’enseignants, en activité au niveau de plusieurs établissements éducatifs secondaires, pour l’accomplissement du rituel religieux de l’Omra, durant cette période coïncidant avec la célébration de la fête du Mawlid Ennabawi, pénalisant par voie de conséquence des milliers d’élèves, notamment ceux concernés par les épreuves de la prochaine session du bac.



Sur ce registre, il faut souligner, que ces enseignants devaient se rendre aux lieux saints de l’Islam, pour accomplir l’Omra, durant la dernière  dizaine du mois sacré de Ramadhan, après avoir été retenus par la commission des Œuvres Sociales de  l’Education de la wilaya d’Oran, qui comme nous l’avons souligné dans une de nos précédentes éditions de l’été dernier n’a pas tenu parole, et avait contraint ces enseignants à crier scandale, en accusant  cette commission d’escroquerie et d’arnaque. Mais, cette fois-ci, il est fort condamnable, de laisser les élèves livrés à leur sort, en autorisant les enseignants à se rendre aux lieux saints de l’Islam, durant une période cruciale pour ces élèves, sans toutefois  être contre l’acte de se rendre pour accomplir ce rituel, comme nous l’ont fait savoir de nombreux  parents d’élèves, qui estiment que les responsables de ce secteur jouent avec l’avenir de leurs enfants, en vue de satisfaire certains enseignants. Ces parents d’élèves notent dans le même sens, que cette approche est confirmée par le recours des syndicats du secteur à ses fréquentes grèves qui ne pénalisent en fin de compte que ses enfants qui ne savent plus à quel saint se vouer, particulièrement concernés par les examens de fin d’année. Et là, il faut s’interroger sur le devoir  des syndicats, des associations des parents d’élèves, et même de la direction de l’Education de la wilaya d’Oran, censés défendre les intérêts des élèves à avoir des cours à temps, et non les bourrer en fin d’année, sans qu’ils puissent assimiler le contenu du programme.

Medjadji H.
Vendredi 17 Janvier 2014 - 17:56
Lu 245 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+