REFLEXION

DES CONTRATS DOUTEUX POUR 4 MILLIARDS DE CENTIMES : L’ex maire de Beni Mester dans la wilaya de Tlemcen en prison

L’ex maire de la commune de Beni Mester dans la wilaya de Tlemcen a été mis sous mandat de dépôt pour une affaire de dilapidation de deniers publics d’un montant de plus de quatre milliards de centimes, tandis que plusieurs entrepreneurs impliqués dans la même affaire ont bénéficié d’une citation directe.



L’ex président de l’APC de Beni Mester, relevant de la wilaya de Tlemcen, quelques membres de la commission technique et des entrepreneurs ont été mis sous contrôle judiciaire sur ordre du juge d’instruction près le tribunal de Remchi, alors que quelques membres du conseil communal de la dite collectivité locale, un autre groupe parmi les employés de la commission de contrôle technique  auprès des services de la commune de Beni Mester, daïra de Mansourah, et des entrepreneurs, ont bénéficié d’une citation directe suite à leur implication dans une affaire de dilapidation de deniers publics d’un montant de plus de quatre milliards de centimes en lien à des passations de contrats douteux  concernant le secteur de l’éducation selon des sources concordantes.  Il s’agissait d’une opération pour l’aménagement des classes du cycle primaire à la même commune,  où plusieurs dépassements en lien à des falsifications de documents  et passation de contrats douteux non conformes à la règlementation en vigueur, ont été relevés selon la même source. La genèse de cette affaire qui remonte à fin de l’année 2010, et qui a été épluchée par la section économique de la gendarmerie nationale relevant du groupement de wilaya, suite à des lettres anonymes accompagnées de factures amplifiées dans une affaire en lien avec la dotation de l’une des écoles par des équipements de cuisine et une quarantaine de tables d’où il est apparu que le prix unitaire était de 21000 Da la pièce alors qu’au marché, le pris n’excédait pas les 5000 Da, en plus de 40 chaises qui ont couté 2000 Da la pièce, alors que le prix réel ne dépassait guère les 1100 Da. Concernant  l’équipement de la cuisine, il a été procédé à l’achat de 90 verres d’eau au prix unitaire de 350 Da, et d’autres ustensiles de cuisine dont  le prix réel a été surévalué, ce qui a couté à la trésorerie de la commune un montant d’environ 2121364.44 Da , ceci a facilement conduit à la conclusion que des dépassements ont été commis sur ces factures qui ne concordaient nullement avec la réalité des prix sur le marché, d’où il a été dépensé pas moins de quatre milliards de centimes pour équiper une école avec des prix qui dépassent l’entendement humain  précise la même source.

Touffik
Mardi 21 Janvier 2014 - 17:45
Lu 323 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+