REFLEXION

DES CENTAINES DE MILLIARDS ALLOUES AUX COMMUNES SANS CONTROLE : Zerhouni demande des comptes aux maires

Une cagnotte de plusieurs centaines de milliards de dinars a été allouée par l’Etat aux communes du pays, sans aucun suivi de la part des autorités compétentes, ce qui a encouragé certains gestionnaires à commettre des actes de détournements



DES CENTAINES DE MILLIARDS ALLOUES AUX COMMUNES SANS CONTROLE : Zerhouni demande des comptes aux maires
Fini le beau temps et la vie en rose. Les maires doivent rendre compte de leurs gestions financières respectives. Chacun est tenu de mettre à jour ses écritures comptables et de justifier les dépenses, plus particulièrement en ce qui concerne les enveloppes allouées dans le cadre du Fonds commun des collectivités locales (FCCL). En effet, selon certaines sources dignes de foi, le ministre de l’intérieur, M. Noureddine Yazid Zerhouni, aurait instruit l’ensemble des assemblées populaires communales de s’expliquer sur l’utilisation de l’argent du fonds suscité. Il veut entre autre, que toute la lumière soit faite sur les dépenses, sachant que cet argent provient directement des recettes de l’Etat. Cette instruction a été prise dit-on après le constat d’échec mis en avant dans la réalisation de ce programme. L’enveloppe financière allouée est considérable, elle avoisinerait les 30.000 milliards de centimes. Cette aide entrait dans le cadre de l’aide apportée par l’Etat aux APC pour leur permettre la réalisation des différents projets, telles des bibliothèques, des crèches et des médiathèques. Par ailleurs, l’on apprend dans le même contexte que sur les 1200 bibliothèques inscrites au programme, seules 600, ont été réalisées entre 2005 et 2009. C’est, en partie, en raison de l’échec de ce programme que le ministère demande des comptes quant à l’utilisation de cet argent. D’autres problèmes ont été enregistrés dans le cadre de ce programme. Le choix du terrain, en l’occurrence, causant, en partie, la non-réalisation de certains de ces projets.. C’est une moyenne de 2 milliards de centimes accordés à chaque APC pour la réalisation d’une bibliothèque, d’une crèche et d’une médiathèque. Cette somme constituait une subvention. A ce sujet, cette source note une certaine absence de coordination entre certaines APC, certaines daïras et certaines wilayas d’Algérie. Des observateurs ajoutent que « la gabegie ne serait pas écartée dans certaines APC », estimant que « la demande de comptes quant à l’utilisation de cet argent pourrait faire ressortir toute irrégularité éventuelle ».

El Kenz
Dimanche 21 Février 2010 - 23:01
Lu 594 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+