REFLEXION

DES CABLES H.T DE 30.000 VOLTS SANS GAINES DE PROTECTION A AIN TEDLES : Les habitants du quartier Hai Abbane Ramdane dénoncent le bricolage

Les habitants du quartier Abbane Ramdane situé à l’entrée Sud de la commune d’Ain-Tedles crie au scandale et dénonce haut et fort le bricolage qu’est en train d’accomplir une entreprise sous-traitante avec la Sonelgaz, en matière de pose de câbles électrique pour l’alimentation de l’éclairage public.



DES CABLES H.T DE 30.000 VOLTS SANS GAINES DE PROTECTION A AIN TEDLES : Les habitants du quartier Hai Abbane Ramdane dénoncent le bricolage
A priori, la première impression qui vous frappe, c’est celle d’un chantier où les travaux vont bon train, mais en s’approchant de plus près, on est ahuri, voire abasourdi par ce qui se passe et ce qui est entrain de se faire sans contrôle et sans aucun scrupule, par une entreprise qui montre déjà son incapacité à prendre en charge ce genre de travaux. En effet, sur les lieux, l’on constat de visu plusieurs tranchées creusés pour la pose de câbles devant alimenter l’éclairage public via les poteaux électriques implantés à travers le quartier en question. Si jusque là les choses semblent normales, par contre là où le bat blesse, est l’inconscience professionnelle et le ’’ je m’enfoutisme’’ caractérisé des responsables et des ouvriers de l’entreprise sous-traitante chargée desdits travaux. Aucune mesure de sécurité comme l’exige le cahier de charges, n’est respecté dans la mesure où les gros câbles de haute tension sont entreposés sans aucune gaine de protection qui demeure indispensable dans le cadre des mesures de prévention et de sécurité qui entourent un pareil projet. A l’œil nu, tout passant pourrait constater par endroit comme le démontre les photographies, que le câble n’est pas protégé, il sera tout simplement enterré sous le remblai, avec tous les risques que cela pourrait engendrer. Mais, d’un autre coté, il y a de soulever cette déclaration d’un responsable local de la Sonelgaz qui a préféré garder l’anonymat, la convention signée entre la Sonelgaz et l’entreprise sous-traitante ne fait nullement mention de gaine de protection, donc selon lui, l’entreprise n’a aucune responsabilité en la matière, et ne pourra prendre en charge des travaux qui ne sont pas inclus dans la convention. Aujourd’hui, ce sont les habitants du quartier en question qui sont dans l’expectative, car il ne s’agit pas de n’importe quel voltage et présentement, il s’agit de 30 000 volts. En plus des inquiétudes et des préoccupations manifestées par les habitants, d’autres angoisses pourrissent l’esprit de ces familles, à savoir la présence d’établissements scolaires dans la périphérie du chantier, c’est à dire là où les câbles sans protection sont posés. En tenant compte de tous ces facteurs, que le collectif des habitants interpellent aujourd’hui la direction de wilaya de la Sonelgaz d’apporter des éclaircissements sur ce projet, à défaut de prendre toutes les mesures nécessaires pour rassurer les riverains qu’ils ne risquent aucun danger.

Mihoub
Mercredi 29 Juin 2011 - 11:06
Lu 549 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+