REFLEXION

DES AUDIENCES SERONT ACCORDEES AUX RESPONSABLES : Le wali de Tiaret répartit les tâches

« Mon grand défaut, c’est ma ponctualité … », cette expression a révélé aux observateurs les repères d’une nouvelle stratégie définissant les nouvelles optiques de visibilité bien sélectionnées par Mr Bentouati Abdessalem, wali de Tiaret qui a pu, en l’espace de 100 jours, collecter un taux considérable de dysfonctionnements, de carences, voire à plusieurs occasions un parfait défaitisme qui a touché quelques commandes de responsabilités.



Le sens de communication prôné par la personne de Mr le wali qui techniquement s’est ouvert aux réseaux sociaux, en sollicitant toutes les franges de la société à adresser  un ‘’e-mail’’ (wtiaret@yahoo.fr), pour lui permettre de mieux gérer les aspirations citoyennes. Selon des observateurs, le courrier électronique ‘’e-mail’’ est un outil d’investigation très performant, à cela s’ajoute la formation en magistrature de Mr le wali, lequel doté d’une solide expérience en administration et d’une pénétration dans les lois accessibles à l’intelligence la plus exigeante, tout cela a forgé une conviction de hisser la responsabilité dans son sens fécond et prometteur. C’est ce cadre d’idées qui a donné la visibilité au wali de mieux gérer les escales de responsabilité et la parfaite illustration a pris adresse dans une correspondance adressée aux directeurs du conseil de wilaya ainsi qu’aux chefs de daïras en communication aux présidents des assemblées populaires communales, signée par les propres soins du wali, en début de janvier 2016 et dont l’objet a révélé le sens des audiences accordées aux responsables à tous les niveaux de responsabilité où le wali a constaté que suite aux audiences qui ont été accordées aux responsables des administrations et services publics, ces derniers soulèvent de manière intempestive des questions et des décisions, et passant à la vitesse supérieure, le wali a remarqué que certains responsables font montre d’une impréparation criarde (absence de dossiers, faits non vérifiés et avérés etc.) et que cette manière de faire ne peut s’accommoder avec une gestion diligente, prompte et adéquate, chose qui a poussé le wali à hausser le ton où il a demandé à tout un chacun de soulever les questions qui relèvent de sa compétence et  d’instruire avec virulence que les questions qui relèvent des prérogatives des responsables devront être traitées à leur niveau d’abord, et à l’avenir l’audience ne sera accordée qu’au directeur d’exécutif qui doit solliciter un rendez-vous, se munir d’un dossier ficelé (avec documents probants). Le 2ème volet de la correspondance a été consacré à la répartition des tâches, et le wali est paru très intransigeant, et citant les affaires relatives au développement et à la gestion des marchés publics, il a confié cette tâche au secrétaire général de la wilaya, celles relatives à la gestion des aspects liés à la sécurité et à l’ordre public, demeurent du ressort du délégué à la sécurité et enfin celles relevant du protocole et des affaires réservées, elles ont été confiées au chef de cabinet. Pour rappel, le wali a émis un appel à la candidature selon des normes réfléchies et très avancées pour la sélection de hauts cadres de la wilaya et de notre côté nous disons autres temps… autres mœurs et place à l’intelligence, et en conclusion avec une bonne synthèse, celle du wali, Mr Bentouati Abdessalem, lors de la réunion tenue au siège de la trésorerie de wilaya « la récréation est terminée ».

Abdelkader Berrebiha
Lundi 11 Janvier 2016 - 17:51
Lu 174 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+