REFLEXION

DES ACCUSES APPREHENDES PAR LA POLICE : Une magistrate du tribunal de Maghnia entendue par le procureur général



DES ACCUSES APPREHENDES PAR LA POLICE : Une magistrate du tribunal de Maghnia entendue par le procureur général
Le juge d’instruction du tribunal d’Oran a statué jeudi 5 novembre sur une affaire bien singulière. Il s’agit des trois personnes, placées sous mandat de dépôt, après avoir été appréhendées par la police à Oran, en possession de leur propre dossier d’instruction, au cours d’une simple fouille routinière d’un véhicule prés de l’hôtel Sheraton. Les policiers ont trouvé dans cette voiture un dossier d’instruction relatif à une affaire pénale, qui devait être jugé par une magistrate exerçant au tribunal de Maghnia.
Les enquêteurs, ont découvert, stupéfaits, que l’une des personnes arrêtées dans la voiture, portait étrangement le même nom que celui figurant dans le dossier d’inculpation. De fil en aiguille, l’enquête déboucha, sur l’identité de la magistrate qui devait juger l’affaire au tribunal de Maghnia. La magistrate a été entendue par le procureur général de la cour d’Oran, mais n’a pas été déférée devant le procureur de la république du tribunal d’Oran, selon des sources proches de l’enquête.
La magistrate a affirmé au procureur que le dossier d’inculpation lui aurait été « subtiliser contre son gré » par « son fiancée qui est l’une des trois personnes arrêtées », selon les mêmes sources. L’enquête qui se poursuit devrait déterminer comment un dossier d’inculpation de la justice s’est retrouvé entre les mains des inculpés.

El Kenz
Dimanche 8 Novembre 2009 - 00:01
Lu 788 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+