REFLEXION

DEPUIS LE PREMIER JUIN : 14000 interventions effectuées par la protection civile

Nous avons appris de source proche de la Direction de la protection civile de la wilaya d’Oran, que ses éléments opérant au niveau des différentes unités ont effectué depuis le début de la saison estivale, coïncidant avec le premier juin près de 14000 interventions.



Il s'agit principalement d'accidents de la circulation, feux de forêt, noyades et incendies domestiques. Pour la seule journée du 25 juillet, les pompiers ont enregistré 95 interventions, principalement sur des accidents de la route. Trois personnes ont été blessées dans trois accidents de la route dont un dérapage d'un camion survenu jeudi à la Corniche supérieure. Celui-ci a fait plusieurs tonneaux et, fort heureusement, deux personnes s'en sont sorties indemnes. Au niveau de l'échangeur de Hai Es-Sabah, une collision entre deux véhicules a fait deux blessés, alors qu'au pont Zabana, une personne a été blessée dans le dérapage d'un véhicule. Rappelons que la Protection civile a renforcé son dispositif d'intervention et ses effectifs à l'occasion de la saison estivale en mobilisant quelque 300 agents saisonniers. Le littoral oranais a été scindé en plusieurs secteurs d'intervention en vue de mieux cerner les appels de secours. Les services concernés ont également renforcé leurs moyens pour la sécurité des plages en mobilisant six embarcations semi-rigides. Ces équipements spécifiques sont destinés à assurer le sauvetage marin dans toute la zone balnéaire, en plus de la sécurité des plages où des équipes spéciales seront affectées aux postes de secours. L'encadrement des dispositifs opérationnels est assuré par des plongeurs professionnels. Trois postes installés dans les localités de Trouville, Paradis-Plage et Cap Falcon sont déjà opérationnels. Ces unités sont équipées de tout le matériel nécessaire pour la prévention contre les incendies, les noyades et, surtout, les accidents de la route. La Protection civile a prévu, dans le cadre de son redéploiement, l'ouverture de nouvelles unités à Boufatis, Hassi Ameur, El Karma, Aïn El Beida, Bousfer et Oued Tlélat. Des études basées sur une analyse du risque avaient précédé ces projets qui visent à améliorer la couverture. Par ailleurs, l'incendie qui s'est déclenché le jeudi 17 juillet au lieu-dit Mont Gris à la forêt de Sidi Benyebka, dans la daïra d'Arzew, a été maîtrisé dans la nuit de dimanche à lundi aux environs de 00h 30 par les sapeurs-pompiers. Le bilan du sinistre dressé par les services de la protection civile de la wilaya d'Oran fait état de 600 hectares de maquis, 300 hectares de broussailles et 200 hectares de forêt ravagés par les flammes, soit au total 1.100 hectares de forêt qui sont partis en fumée. Depuis le 17 juillet, cette opération pilotée par le premier responsable de la Protection civile a vu la mobilisation  d'importants moyens humains et matériels, 16 camions citernes, des équipements d'éclairage, des ambulances et autres équipements pour cerner le feu et éviter qu'il ne se propage aux massifs forestiers voisins et surtout aux villages de Négria et de Cap Carbon. La Protection civile d'Oran a dû faire appel aux unités d'Aïn Témouchent, Sidi Bel-Abbès, Mostaganem et Mascara pour faire face au sinistre. La forêt se trouve sur un terrain accidenté constitué de falaises, ce qui rend l'accès difficile aux sapeurs-pompiers. Ces derniers ont été contraints d'installer un poste de surveillance jusqu'à hier matin pour prévenir toute reprise des flammes.

Medjadji. H
Mercredi 30 Juillet 2014 - 09:44
Lu 128 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+