REFLEXION

DEPUIS LE LIEU DE SA CONVALESCENCE A PARIS : Le message de Bouteflika à l’armée

Le président de la République M.Bouteflika Abdelaziz a mis en garde, dans un message, adressé à l’ANP lu par le chef d’état- major Ahmed Gaid Salah, lors de la cérémonie de sortie de promotions de l’académie interarmes de Cherchell, contre ce qui peut menacer «la souveraineté et l’unité de l’Algérie».



DEPUIS LE LIEU DE SA CONVALESCENCE A PARIS : Le message de Bouteflika à l’armée
Au-delà du fait que le chef de l’Etat réitère l’intérêt qu’il a toujours accordé au développement de l’Armée Nationale Populaire, le message signifie que le président qui est le chef suprême de l’armée est toujours aux commandes de l’Etat, n’en déplaise à ses détracteurs, notamment parmi les chefs de partis et autres candidats aux présidentielles, qui revendiquent l’application de la Constitution dans ses articles portant vacance de pouvoir. «Notre armée peut relever des défis importants dans notre région comprenant le Sahel. En raison de cela, nous devons être très vigilants», est-il écrit dans ce message dont la teneur a été répercutée par des organes de la presse nationale. Le chef d’état-major des armées, Ahmed Gaid Salah, a largement repris ce message lors de son allocution marquant la cérémonie de sortie de promotions à laquelle assistent toujours l’encadrement supérieur de l’armée. L’absence du Président pour des raisons de soins en France a été mise à profit par une partie de la classe politique et notamment les partis d’opposition pour demander des élections anticipées, parallèlement aux sorties de plusieurs personnalités convoitant El Mouradia, telles que Benbitour visant à imprimer une certaine cadence au débat sur l’échéance électorale et le devenir politique du pays. Pour le pouvoir, le Président doit parachever son programme et le Premier ministre qui lui a rendu visite en compagnie du chef de l’état- major de l’armée rassure que son état de santé évolue bien pour apporter un démenti à ceux qui soutiennent que le Président est mort politiquement. Il convient de rappeler que le retour à Alger du chef de l’Etat admis en urgence à l’hôpital militaire du Val de-Grâce, à Paris, le 27 avril, pour un AVC mineur, a été transféré le 21 mai aux Invalides, pour convalescence, demeure toujours une inconnue que la communication officielle. 

Ismain
Lundi 1 Juillet 2013 - 09:08
Lu 1525 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+