REFLEXION

DEMANTELEMENT D’UN RESEAU DE VENTE D’ARMES A MOSTAGANEM : Arrestation de trois repentis de l’AIS

Les services de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Mostaganem viennent de mettre hors d’état de nuire un dangereux réseau composé de cinq individus, spécialisé dans le vol par effraction et aux ramifications terroristes.



DEMANTELEMENT D’UN RESEAU DE VENTE D’ARMES A MOSTAGANEM : Arrestation de trois repentis de l’AIS
En effet, les membres de ce réseau étaient en étroite relation avec trois repentis originaires des wilayas de Chlef et de Mostaganem, qui faisaient partie de l’ex-armée islamique du salut (AIS). Ces trois repentis constituaient par ailleurs un autre réseau de soutien aux groupes terroristes activant au niveau des maquis de la région de Chlef. La genèse des faits remontent au mois de Mars dernier, lorsqu’un un citoyen, émigré de son état, a déposé plainte pour le cambriolage de sa villa sise au quartier résidentiel « La Pépinière » à Mostaganem, d’où la disparition de plusieurs objets de valeur y compris un fusil de chasse et pistolet automatique (P.A). Se basant sur les informations fournies par le propriétaire de la villa cambriolée, les éléments de la police judiciaire n’ont pas tardé à ouvrir une enquête en vue d’identifier les auteurs du vol. Ainsi après d’intenses investigations menées notamment dans les quartiers réputés chauds pour être le fief de la délinquance et du banditisme, ainsi que le recoupement de toutes les informations recueillies, les enquêteurs ont vite mis la main sur cinq individus notoirement connus dans le milieu. Il s’agit de B.Yacine âgé de 19 ans, M.M 19 ans également, BM.H 24 ans, G.M 26 ans, et Z.H 28 ans. Ne restant pas là, l’enquête a continué par une opération de perquisition aux domiciles des cinq suspects. Et là, les limiers de la sûreté de wilaya de Mostaganem, n’en revenaient pas. Ils venaient de mettre la main sur une arme à feu dans l’un des domiciles des mis en cause, situé au quartier El-Arsa et un autre pistolet-jouet qui servait aux malfaiteurs d’outil d’agression. Impliqués dans le vol de la villa, les suspects sont passés aux aveux lors de leur interrogatoire dans les locaux de la police. Ils ont dénoncés leurs receleurs, à qui, ils ont écoulé les objets volés. C’est à partir de là, que l’enquête va prendre une autre tournure et les enquêteurs ne sont pas au bout de leur peine. De l’interrogatoire, il ressort que les mis en cause étaient en étroite relation avec deux repentis originaires de Mostaganem, élargis en 2000, dans la cadre de l’application de la loi portant concorde civile, suite à la trêve déclarée par l’AIS. Les deux repentis en questions, mis au parfum du casse opéré dans la villa de Pépinière, ils ont pris à leur charge le fusil de chasse pour le revendre à un autre repenti originaire de Ain-Merane dans la wilaya de Chlef moyennant une somme de 16 millions de centimes et celui-ci devait le remettre à l’un des groupes terroristes activant dans la région de Chlef. Cette affaire a permis l’arrestation de pas moins de 16 personnes qui ont été toutes présentées au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mostaganem, pour constitution d’associations de malfaiteurs, de détention illégale d’armes à feu et soutien aux groupes terroristes.

B.Omar
Lundi 19 Avril 2010 - 10:20
Lu 1258 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+