REFLEXION

DEGRADATION, MALVIE ET ABSENCE DE PROJETS A MASCARA : Vente de boissons alcoolisées au centre de la ville



Que se passe t-il donc  A Mascara ? La grogne ne cesse de prendre de l’ampleur .Les lettres et les plaintes se sont multipliées et la vie n’est pas rose. En effet un laisser aller  frappant est facilement remarquable et ce,  depuis belle lurette les chaussées  et  les voies urbaines ne cessent de se dégrader, les rues  sont sales, le transport défraye la chronique  et crée  la Zizanie. Les hôpitaux laissent  à désirer, à savoir l’absence d’hygiène et de spécialiste. Des dossiers épineux qui nécessitent une profonde réflexion et des solutions Tangibles attendent le nouveau wali. Par ailleurs les citoyens se plaignent de la vente de boissons alcoolisées au centre de la ville et à l’intérieur même du marché des fruits et légumes de la zone 8, un  autre local A Baba Ali à quelques mètres  du cimetière et un troisième vendeur  en face de deux lycées poussant les jeunes dont des mineurs à boire au su et au vu de la police qui semble dépassée.  Depuis, notre bureau est assiégé quotidiennement par les citoyens qui nous déclarent à ce propos : «  Nous n’avons que la presse qui nous  soutient et qui peut dévoiler les problèmes que rencontre le citoyen de notre ville « où Allons-nous ?…»                                                                                           

B Tamer
Vendredi 28 Janvier 2011 - 23:01
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+