REFLEXION

DEFAILLANCES DANS LES LYCEES D’ORAN :Incompétence des entreprises chargées de la réalisation

Sur la quinzaine de lycées prévus d’ouvrir leurs portes cette rentrée scolaire, seuls trois ont été livrés, ce qui met dans la gêne les gestionnaires du secteur de l'éducation nationale.



DEFAILLANCES DANS LES LYCEES D’ORAN :Incompétence  des entreprises chargées de la réalisation
En effet, plusieurs sources de la direction de la wilaya ont indiqué que cette situation est venue compliquer celle déjà difficile avec l'arrivée, dans le cycle secondaire de milliers d'élèves issus des promotions de 5e et 6e années primaires qui avaient réussi leur passage, il y a quelques années au cycle moyen. Et cette situation suscite des interrogations quand on sait que les pouvoirs publics avaient mis le paquet pour doter le secteur d'infrastructures nouvelles qui devaient faciliter l'accueil des élèves. Qu'est-ce qui explique ces retards dans la livraison si ce n'est une défaillance des entreprises chargées de la réalisation de ces infrastructures. Et pour parer à la surcharge enregistrée en ce début d'année scolaire dans les établissements du cycle secondaire de la wilaya, certains responsables de lycée ont recouru aux salles prévues pour les travaux pratiques à l'instar des laboratoires. Cette situation pourrait devenir inextricable avec les recours introduits par les anciens élèves des classes de terminales qui ont échoué à l'examen du bac. Ce sera un véritable casse-tête quand on sait que les places disponibles sont rares et ne peuvent contenter tout le monde. C'est dire les conditions désastreuses d'apprentissage dans lesquelles sont mis enseignants et élèves. «La faute incombe certainement à ceux qui ont réalisé ces nouveaux lycées qui ne répondent nullement aux exigences requises. Ils auraient dû avoir une vision futuriste et penser à construire des lycées avec des classes plus grandes», dira un enseignant qui ne manquera pas de rappeler que les salles disponibles dans les nouveaux établissements sont exiguës et ne répondent pas aux normes pédagogiques. En somme, c'est un véritable problème qui risque de rendre l'année scolaire difficile et surtout mouvementée quand on sait que les syndicats qui ont accordé un délai au nouveau ministre, menacent de reprendre la protesta s'ils ne voient rien venir.           

Medjadji H
Mardi 25 Septembre 2012 - 23:00
Lu 222 fois
Oran
               Partager Partager


1.Posté par Dib le 27/09/2012 12:57
Avant la construction d'un etablissement scolaire, n'y-t-il pas un cahier de charge ,une etude technique , des plans approuvés ....... Comment se fait-il que la non conformité des classes et autres se decele qu'apres reception de ces etablissements ?

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+