REFLEXION

DECES DE DEUX NOUVEAUX NES VACCINES A ROUIBA : « La cause n’est pas encore confirmée »



 «La cause du décès des deux nouveaux nés, vaccinés dernièrement dans une clinique privée à Rouiba, n’est pas encore confirmée», a déclaré, hier à Oran, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf. Dans une déclaration à la presse, en marge de la célébration du 54e anniversaire de la fondation de la police algérienne, le ministre a indiqué qu’une enquête a été ouverte, pour déterminer si la cause du décès des deux nouveaux nés est due au vaccin ou pas. M. Boudiaf a ajouté que les services concernés au niveau de son département ministériel ont procédé temporairement au retrait de la boîte de vaccins à titre préventif. Le ministre a indiqué, par la même occasion, que l’industrie pharmaceutique en Algérie est en évolution, recensant cinq unités de production de médicaments à travers le pays. Deux nouveaux nés, âgés de deux mois, sont morts dans une clinique privée à Rouiba, suite à l’administration d’un vaccin. Aussitôt avisé, le ministère a dépêché une équipe d’experts sur place, pour ouvrir une enquête épidémiologique sur ce décès. Les premiers résultats ont prouvé que la mort subite des deux bébés n’a pas de relation directe avec le vaccin, a-t-on indiqué. Le vaccin utilisé en Algérie est homologué par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-on assuré.            

Salim
Dimanche 24 Juillet 2016 - 18:07
Lu 201 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+