REFLEXION

DEBUT DE PENURIE DE CARBURANTS DANS QUATRE WILAYAS DU SUD: La raffinerie d’Adrar paralysée par la grève



Les 220 travailleurs algériens de la raffinerie d’Adrar ont entamé ce dimanche 3 avril leur deuxième semaine de grève. Ils réclament le transfert de la gestion des salariés algériens du groupe chinois CNPC à Sonatrach, a-t-on appris auprès des grévistes. La raffinerie d’Adrar est détenue à 70% par CNPC et 30% par Sonatrach. Un membre du collectif des travailleurs grévistes a dénoncé la politique « discriminatoire » pratiquée par le groupe chinois à l’encontre des employés algériens. La raffinerie compte 280 salariés chinois. « Nous demandons la mise en place d’un nouveau système permettant aux Algériens de bénéficier des mêmes avantages que les Chinois, notamment en matière de primes et de salaires », explique un représentant des grévistes joint au téléphone.Le mouvement de grève a réduit considérablement la production de la raffinerie. Résultat : une pénurie de carburants dans quatre wilayas du sud du pays, selon le même représentant. Entrée en service en 2007, la raffinerie d’Adrar a une capacité de traitement de 600.000 tonnes de produits pétroliers par an, ce qui représente la transformation de 125000 barils de pétrole brut par jour. La raffinerie alimente notamment les wilayas d’Adrar, Tindouf, Tamanrasset et Bechar. Ces wilayas étaient approvisionnées en carburants et produits pétroliers à partir de Skikda et Arzew.

Yacine
Lundi 4 Avril 2011 - 12:16
Lu 505 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+