REFLEXION

DCP D’ORAN : Enquête sur l’identité de 122 faux importateurs

Les services de la direction de la concurrence et des prix de la wilaya d’Oran, ont ouvert des enquêtes économiques approfondies suite à un excès d’importateurs d’environ 122 importateurs fictifs qui activent à travers le territoire de la wilaya illégalement, a-t-on appris de sources concordantes.



À cet égard, et selon les mêmes sources, il a été confirmé que la Direction du commerce a procédé à l'intensification des mesures de contrôle et d'enquête sur l'implication de commerçants fictifs dans 05 affaires  d'importation sans documentation officielle, où les mêmes services ont intensifié des procédures de contrôle pour leur poursuite après les enquêtes économiques lancées telles que rapportées par les mêmes sources au courant de la semaine écoulée  à travers l'activité de cette classe par des moyens suspects sur le territoire de la wilaya d’Oran,  spécifiquement au niveau du port, et parmi les affaires qui ont récemment fait couler beaucoup d'encre, concerne l’importation de 600 kg d'argent au niveau du port d’Oran, qui est devenu un havre pour cette catégorie, qui active dans l’ombre et concurrence les commerçants légaux, alors que les enquêtes et investigations qui ont été initiées par les services de la Direction du commerce, se poursuivent toujours, pour mettre un frein au commerce illicite, et contrecarrer les importateurs fantômes qui sont au nombre d'environ 122 importateurs. Dans le même cadre, les mêmes sources ont également révélé que pendant les enquêtes récentes que plusieurs  importateurs fictifs, activent illégalement sans possession de registre du commerce et d’autres documents officiels qui prouvent leur activité. Les mêmes sources ont également indiqué que l'adoption de tels dépassements sont dangereux, ce qui nécessite l'application des peines maximales contre les commerçants fictifs impliqués de dépassements dans la commercialisation de divers produits importés illégalement, sans parler de la lutte contre les professionnels qui activent dans la commercialisation de produits contrefaits ou ignorent leur origine, en termes de gravité sur le marché local. Cependant, les mêmes services se préparent à intensifier des campagnes de contrôle sur l'activité parallèle, en particulier au mois de Ramadhan qui pointe à l’horizon. 

Touffik
Mardi 21 Avril 2015 - 16:52
Lu 560 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+