REFLEXION

DANS LE BUNKER DU MOSSAD : ‘’ Israël’’ se prépare à la guerre dans le top secret

Un officier supérieur de Tsahal met en garde contre un “hiver chaud” qui peut déboucher sur une guerre régionale.



DANS LE BUNKER DU MOSSAD :  ‘’ Israël’’ se prépare à la guerre dans le top secret
Réunis le mardi 6 septembre dans le siège du Mossad à Tel-Aviv, Le Ministre de la défense de l’Etat terroriste ‘’d’Israël’’ Ehud Barak, qui l’or de cette rencontre a émis une déclaration apaisante après que le sinistre commandant en chef, le général, Eyal Heisenberg, a été informé par le Mossad de la possibilité d’utilisation d’armes de destruction massive dans la prochaine guerre contre ‘’Israël’’. Le sinistre Barak a répondu «Il y a eu des voix qui se sont élevées ces dernières 24 heures parlant de la possibilité d'une conflagration générale au Moyen-Orient. Je voudrais vous dire à vous tous - que nous ne voyons pas pour quelle raison nos rivaux lanceraient de manière générale une guerre à grande échelle contre Israël dans les jours qui viennent. Je suis convaincu que nos ennemis n'oseraient pas utiliser des armes chimiques contre Israël, dans la mesure où ils en possèdent, que ce soit maintenant ou dans l’avenir .Ils savent très bien pourquoi ils ne doivent même pas penser à utiliser des armes chimiques contre Israël, parce que Israël ripostera par le nucléaire » .Le second volet de cette rencontre secrète, a été consacré au différend avec la Turquie. Le sinistre Barak a déclaré: « Israël et la Turquie sont les deux plus solides pays, et à bien des égards les plus importants, dans le Moyen-Orient aujourd'hui, nous avons des différends, et dans les litiges, il est également très important pour les deux parties d’agir en fonction de leur intelligence - et non avec leurs tripes - et de le leurs dire le meilleur pour nous tous, et pour la stabilité dans la région, serait d’améliorer les choses », a-t-il déclaré, se référant aux relations entre les deux pays. Puis le groupe s’est déplacé jusqu’aux hauteurs du Golan, où le sinistre ministre de la défense israëlien annonça que de l'autre côté de la frontière, en Syrie, la famille Assad « massacre son peuple » pour survivre. « J'estime que cela n‘aidera pas. Le sort du régime d’Assad et celui de la famille Assad sont scellés, même si cela prend quelques mois de plus. Même si une nouvelle situation survient, ce qui est difficile à évaluer à l'avance, j'espère que ce sera une situation de tranquillité. Sans aucun doute, la disparition de ce régime, quand cela se produira, sera un coup très sévère pour l'ensemble du front radical, avec l'Iran et le Hezbollah en son centre ».Il semble bien que le petit « grabuge », organisé à la suite de ces «révélations, intervienne entre plusieurs courants, au sein de la ‘’défense’’ : entre tendance minimaliste, du sinistre Ehud Barak, représentée par le général Âmos Guilaâd son bras droit et des contradicteurs, au sein de l’armée, qui n’entendent pas bercer l’opinion d’illusions, à l’heure de se préparer à de plus vastes offensives. Un rapport du Mossad avait déjà alerté du risque de confrontation régionale. Rappelons que le Général Amos Guilaad était l’envoyé spécial en Egypte du Ministre de la Défense, auprès de son homologue des renseignements Omar Souleimane. (homme de Moubarak) Il a dû être remplacé à ce poste, du fait de l’imprévision,. Mais c’est à nouveau lui qui monte au créneau contre les propos d’Eyal Heisenberg, pour garantir que les régimes arabes alentours (Jordanie, Syrie et les militaires du Caire sont « stables »(?), qu’au nord et au sud, tout baigne, qu’il n’y a rien à redouter d’armes de destruction massive et que tout va pour le mieux au Pays merveilleux du Printemps Arabe…
9 agents du Mossad liquidés il y a 39 ans
9 agents sionistes tous affiliés au sinistre Mossad arrivés à Munich en Allemagne sous la couverture d’une délégation d’athlètes ‘’Israéliens’’ pour la participation aux jeux olympiques organisés en 1972, ont été liquidés par la résistance arabe. Le 6 septembre. L’un des rescapés, toujours vivant, il s’agit d’Ehud Barak, ce sinistre personnage a les mains sales du sang de plusieurs personnalités politiques qu’il avait assassiné à Beyrouth et en Europe. Sa complice Sylvianne une meurtrière, a été exécutée en 1985 au port de Larnaka à Chypre. ‘’Septembre Noir’’ attend toujours l’occasion pour faire payer ses crimes à ce sinistre.

Réflexion
Mercredi 7 Septembre 2011 - 22:01
Lu 2637 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+