REFLEXION

DALIL BOUBAKEUR : Un recteur algérien au service de Nicolas Sarkozy

Dalil Boubakeur a apporté en fin de semaine son soutien au président français Nicolas Sarkozy sur son projet de loi concernant l'interdiction du port du voile intégral (burqa) dans les lieux publics.



DALIL BOUBAKEUR : Un recteur algérien au service de Nicolas Sarkozy
Le recteur de la Grande Mosquée de Paris est la première personnalité non issue de l’UMP (le parti de Nicolas Sarkozy) à soutenir aussi ouvertement et sans réserve le projet du président français. M. Boubakeur semble certain de l'efficacité du futur texte, alors même que l'on ne connait pas encore son contenu précis, notamment sur les sanctions prévues à l'égard des femmes qui se feraient interpeller en « flagrant délit » de port du voile intégral dans un lieu interdit et éventuellement sur leurs conjoints et leurs enfants.Une affaire de ce genre vient d’ailleurs de susciter la polémique en France. Une femme a été arrêtée au volant de sa voiture et a écopé d'une amende de 22 euros parce qu'elle portait une burqa. Selon les agents de police qui l'ont arrêtée, cela l’empêchait d'avoir un bon champ de vision. Mais c’est la réaction du ministre de l'Intérieur français Brice Hortefeux qui a choqué. Il souhaite en effet faire expulser le mari de cette femme qui vivrait en situation de polygamie. Cette attitude du gouvernement français aurait dû inciter M. Boubakeur à la prudence. Si la future loi prévoyait systématiquement ce genre de sanctions, quelle sera l'attitude de M. Boubakeur? Soutiendra-t-il toujours cette loi? M. Boubakeur cautionnerait-il une loi qui expulserait des musulmans de France pour avoir porté une tenue vestimentaire jugée inappropriée ?La position de Dalil Boubakeur paraît d'autant plus précipitée que le personnage est de plus en plus contesté aussi bien par la communauté musulmane de France que par l'Algérie, qui avait poussé à sa nomination à la tête de la Grande Mosquée. L’année dernière, il avait déjà choqué de nombreux musulmans par ses propos élogieux à l’égard d’Israël quelques semaines après la fin de la guerre contre Ghaza marquée par un véritable carnage.Aujourd’hui, ses déclarations utilisant l'argument religieux pour soutenir le projet de loi de Nicolas Sarkozy, n'ont pas manqué de heurter une partie de la communauté musulmane qui se sent stigmatisée par l'insistance du gouvernement français à instituer cette interdiction du port de la burqa. En effet, comme l'indiquent des estimations de la police française, moins de 300 femmes seraient concernées par le port du voile intégral en France. Des chiffres qui pour beaucoup ne justifient pas l'adoption d'une loi et donc pas la prise de parole aussi unilatérale du recteur de la Grande Mosquée de Paris.

Raffik
Lundi 26 Avril 2010 - 11:09
Lu 470 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+