REFLEXION

DAÏRA D’ES-SENIA : Plus de 7000 actes de propriété de logements délivrés

De source proche des services de la daïra d’Es-Senia, l'on nous indique que plus de 7000 actes de propriété environ ont été délivrés par cette dernière, dans le cadre de la mise en application des mesures prises par les pouvoirs publics, durant ces trois derniers mois.



Notre source indique que l'opération de régularisation des actes à travers les communes de la daïra se poursuit toujours. Les mêmes interlocuteurs indiquent que les actes délivrés concernent plus de 3.000 terrains, plus de 1.500 logements de type LSP et près de 1.400 logements CNL. Dans cette daïra, nos sources signalent que pas moins de 8.000 dossiers attendent toujours d'être régularisés. D'autre part, il y a lieu de signaler que pour parer aux milliers de demandes de régularisation d'actes de propriété, d'importantes dispositions ont été prises par l'agence foncière de wilaya. Selon les chiffres publiés dernièrement, plus de 12.000 actes ont été remis à leurs propriétaires depuis la mise en place de l'agence de wilaya. D'autre part, 8.000 autres actes sont prêts à la distribution. Pour accélérer le processus de délivrance des actes en souffrance, tout le personnel de l'agence est mobilisé, conformément aux directives du wali d'Oran. Sur ce point précis, il y a lieu de signaler que l'ex-chef de l'exécutif a instruit l'ensemble des services concernés pour accélérer le processus d'études des demandes d'acte de propriété, pour mettre un terme au calvaire des milliers de gens en attente d'être régularisés. Dans ce contexte, une commission chargée de coordonner le travail entre les différents services a été installée, et s'attèle à organiser des réunions de travail régulières pour étudier un maximum de dossiers. Des cellules mixtes ont été aussi installées dans les daïras pour le suivi de l'opération. Le problème des actes de propriété a été au centre des débats d'une réunion organisée dernièrement au siège de la wilaya en présence des maires de l'ensemble des APC. Lors de cette rencontre, les présidents des APC avaient soulevé le problème de la lenteur dans la régularisation des dossiers des demandeurs. On signalera que les habitants de Hai Bouâmama avaient lancé, il y a quelques jours, un appel au wali, lui demandant d'inciter à accélérer les délivrances des actes dans ce  quartier où 80% des habitants n'ont toujours pas eu leurs actes de propriété. Une régularisation qui tarde à venir et ce, malgré le transfert des dossiers de l'APC d'Oran vers l'Agence régionale de développement et d'amélioration du logement (AADL).

Medjadji. H
Dimanche 8 Décembre 2013 - 17:46
Lu 301 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+