REFLEXION

Couffin du Ramadhan à Tiaret : L’inspecteur général diligente une commission d’enquête à Frenda

A l’unisson, les citoyens de Frenda ont condamné la pauvreté d’être derrière ce qui s’est passé à l’Ex ONACO où quelques 1500 colis alimentaires ont fait l’objet d’une razzia spectaculaire, des centaines de citoyens, après avoir cassé les portes d’entrées, ont tout simplement pillé tout ce qui s’offrait à eux.



Une panique a eu lieu, indescriptible, et un affrontement avec les services de police, a fait un blessé  (l’officier de la voie publique) grave, et quelques éléments blessés légèrement. Cette situation a mis la population dans l’émoi. L’incertitude de demain a fait maitre le stress… « Nos biens  sont en danger… l’insécurité impose ses lois… » Diront certains citoyens. Au  niveau officiel,  l’échange des accusations est au menu chacun jette la balle dans l’autre camp.  Ce lundi 30 juillet 2012, aux environs de 11 heures,  l’inspecteur général  de la wilaya de Tiaret, en compagnie d’autres responsables, sont venus au siège de l’APC  pour délimiter les responsabilités.  Silence… on enquête.

Abdelkader Berrebiha
Mardi 31 Juillet 2012 - 00:03
Lu 373 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+