REFLEXION

Conflit entre les mandataires et la D.C.P d'Ain-Témouchent

Dans une lettre qu’a adressé le président de la section des mandataires du marché du gros d’Ain-Temouchent affiliée à l’U.G.C.A.A, à Monsieur le Ministre du Commerce, dont le journal « Réflexion » a reçu une copie, par laquelle il avise le premier responsable du commerce à l’échelle nationale, qu’une grève ouverte sera déclenchée à partir du 14 avril 2012



Au cas où les inspecteurs des prix relevant de la direction de la concurrence des prix de la wilaya d’Ain-Temouchent qui se sont rendus au marché de gros, où ils ont établi  des  Procès-verbaux de défaut de présentation de factures  et  opposition au contrôle contre dix (10) mandataires   et obstruction au contrôle , alors que, selon la lettre, les mandataires n’ont commis aucune opposition à cette commission, du fait que les portes du marché en gros ferment à 09 chaque matin. Cependant, la commission est arrivée à 10 heures. L’auteur de cette lettre ajoute que les mandataires souffrent de l’insécurité au niveau du marché, ce qui engendre des difficultés dans l’exercice de leurs activités. Cette lettre est appuyée par celle du  coordinateur de l’Union de wilaya des commerçants et Artisans Algériens  (UGCAA) d’Ain-Temouchent , que détient le journal également, adressée  récemment à Madame le wali ,par laquelle il fait état qu’en fin du mois de décembre 2011, une commission de la DCP de la wilaya d’Ain-Temouchent  s’est rendue au marché de gros  d’Ain-Temouchent  à 09 heures du matin , alors, selon le règlement intérieur de la gestion du marché, ses portes s’ouvrent à partir de 06 heures du matin et ferment à 09 heures du matin, et devant cette situation, selon les mandataires , déclarent-ils, lesquels ont été convoqués par le biais de la poste de se présenter munis de leurs registres de commerce et les factures. Il a ajouté dans sa lettre que ces mandataires ne sont pas des vendeurs en gros du fait qu’ils accomplissent des prestations de réception des fruits et légumes produits des fellahs pour les revendre aux détaillants et aux citoyens , et que 10 sur 17 mandataires ont fait l’objet  de PV pour être traduits devant la justice  en date du 22 mars 2012 et 17 avril 2012  pour défaut de présentation de factures. Contactés par le journal, les responsables  de la DCP de la wilaya, nous ont déclaré que  la commission a fait son travail dans le cadre de la loi, et que les mandataires doivent présenter des factures  car les bons de livraison ne sont pas des factures. Et la loi en vigueur ne fait aucune exception, et la DCP lutte contre toute transgression de la loi du commerce.

B.Abdelgheffar
Vendredi 30 Mars 2012 - 12:08
Lu 223 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+