REFLEXION

Conflit Gassi Touil : Alger et Madrid proches d’un accord définitif



La procédure d’arbitrage international dans le conflit gazier Gassi
Touil ne devrait pas aller jusqu’à son terme. Selon nos informations,
Sonatrach et les deux groupes espagnols Repsol et Gas Natural sont
proches d’un accord définitif à l'amiable. Les Espagnols devraient
récupérer une partie du contrat, résilié en 2007 par Sona-trach pour
des retards et dépassements de coûts importants.

« L’arbitrage international est une procédure qui n’arrange aucune
partie. Les deux parties ne veulent pas de la poursuite du conflit qui
risque d’être dommageable pour les intérêts financiers de Repsol et
Gas Natural et l’image de Sonatrach et de l’Etat algérien », explique
un proche du dossier. Le Tribunal d’arbitrage international devrait en
effet rendre sa décision au début de l’année prochaine. Or, en avril
2010, Sonatrach va organiser à Oran la 16ème Conférence internationale
sur le gaz naturel liquéfié (LN16). Un rendez-vous qui risque d’être
éclipsé par la décision du tribunal d’arbitrage. L’Algérie, dans un
contexte difficile pour l’industrie pétrolière, ne veut pas donner
l’image d’un pays où il est difficile de s’implanter.

Pour leur part, des deux groupes espagnols, présents en Algérie à
travers d’autres contrats dans le gaz et le pétrole et partenaires de
Sonatrach dans la distribution de gaz en Espagne, ne souhaitent pas
aller vers une rup-ture des relations avec le groupe algérien. Car
quelle que soit la décision du tribunal, elle provoquerait une
réac-tion négative de Sonatrach.

« L’accord prévoit de remettre les Espagnols dans le contrats liés à
Gassi Touil », a précisé notre source. L’annulation d’un contrat de
SNC Lavalin avec Sonatrach (voir notre article) serait directement
liée à cet accord en cours avec les Espagnols. Le contrat, d’une
valeur de plus d’un milliard de dollars a été conclu suite à
l’annulation du projet gazier intégré Gassi Touil que Sonatrach avait
précédemment signé avec Repsol et Gas Natura en 2004. Ce contrat
pourrait être repris par Repsol et Gas Natural. Explication : SNC
Lavalin est un groupe présent dans plusieurs domaines en Algérie où il
a remporté de nombreux contrats ces dernières années. Il devrait
accepter la décision algérienne sans protester.Enfin, l’accord,
actuellement en finalisation, prévoit aussi des facilitations pour
Sonatrach dans le domaine de la distribution de gaz en Espagne, ajoute
la même source.

. .
Lundi 12 Octobre 2009 - 10:00
Lu 392 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+