REFLEXION

Conférence, sur le Chahid Benyahia Belkacem : « Si nous venons à Mourir défendez nos mémoires »



Conférence, sur le Chahid Benyahia Belkacem : « Si nous venons à Mourir défendez nos mémoires »
Dans l’après midi d’hier et à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, une conférence sur le Chahid Benyahia Belkacem a été organisée par la chambre du commerce  de Mostaganem, et ce en présence du Chef de la Daïra de Mostaganem, du Directeur  de la chambre du commerce et les quelques anciens compagnons du Chahid encore en vie, dont Hadj Belkacem Benzaza, Slimane Berber, Hadj Abdelkader Tahlaiti et Zerrouki Chahchouh. Cette conférence qui avait  pour thème « Si nous venons à Mourir défendez nos mémoires » « une expression du chahid Didouche Mourad », a été une occasion pour évoquer le parcours du chahid Benyahia Belkacem . Dans son intervention Benchehida Mansour,  a mis exergue le caractère important de cette rencontre qui selon lui est un retour aux sources et aux valeurs véhiculées par ces hommes surtout dans une occasion aussi importante que nous nous apprêtons à célébrer, pour évoquer tous ces hommes qui ont été au rendez vous de la chahada  au nom de la liberté et pour que le peuple algérien soit libéré du joug colonial. Cette célébration, dira-t-il ne peut que renforcer cette conviction et ce lien avec le passé de ces hommes qui ont refusé la tyrannie, l’exploitation et l’esclavage, préférant la chahada, comme Benyahia Belkacem, Zerrouki Ibn Eddine, Abdellaoui Abed, Houcine Hamadou, Kridèche, Bnayad Bendehiba, Ghali Benzohra, et tous les autres, qui vivront à jamais dans la mémoire collective des Mostaganémois, tous comme leurs frères qui sont morts pour la même cause à travers l’Algérie et à qui nous rendons hommage en cette occasion. Prenant la parole Le cheikh Habib Benyagoub, a mis en exergue dans son intervention, le rôle fédérateur et précurseur de la révolution, avant d’axer sa conférence sur le Chahid Benyahia belkacem, dont la notoriété selon lui ne peut qu’être un exemple de sagesse, de bravoure et d’intégrité sans limite de par son comportement, et dont la renommée fait de lui ce héro modeste pour être pris comme modèle par tous les compagnons d’armes qui étaient avec lui. Il mettra aussi en lumière son nationalisme indéfectible envers son pays  du fait qu’il était de toutes les actions, faisant preuve de sacrifice à chaque fois que le devoir le lui imposait. A cheval sur les principes dira-t-il, l’homme était un organisateur exemplaire, respecté par les tous grands, tels que Ben Mhidi, Hadj Mohamed Benalla, Zabana, Benayad Bendehiba Ould Aissa Belkacem, Hadj Mohamed Benzahaf, Abdellaoui et tous les autres Pour l’orateur Benyahia Belkacem n’est pas mort, et chacun se souviendra de lui  et en cette occasion  c’est le plus grand hommage qu’on puisse lui rendre dira-t-il. Pour conclure, il dira : le Chahid avait une grande confiance en l’avenir de l’Algérie aussi a-t-il préféré se sacrifier que de sacrifier la patrie et chez lui le nationalisme et religion étaient intimement liés  et toujours  prêt à servir son pays.                                                   

Benyahia Aek
Jeudi 5 Juillet 2012 - 12:09
Lu 1058 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+