REFLEXION

Comment peut-on se tromper à ce point ?



Un ingénieur chimiste qui vient de terminer son séjour en Allemagne, a été épinglé par la police à sa descente d’avion. Un mandat d’arrêt était diffusé à son encontre par la justice. Sans savoir pourquoi, il a été arrêté, et conduit vers la prison où il séjourna huit jours avant sa comparution devant le tribunal. A la barre, il s’est avéré que ce n’était pas la bonne personne. Le tribunal le relaxa. Mais le jugement ne mettait pas en exergue les erreurs relevées lors de l’audience et commises par les enquêteurs. A l’appel, l’intéressé n’a pas reçu sa convocation pour assister à l’audience, alors il est condamné à six mois de prison ferme par défaut. Il fit opposition et attend sa troisième comparution devant la cour d’appel. N’aurait-il pas fallu qu’il reste en Allemagne ? Mais il a préféré son pays, et voilà le résultat. Espérons que justice lui soit rendue, pour qu’il soit réhabilité.

Réflexion
Mardi 22 Février 2011 - 23:01
Lu 586 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+