REFLEXION

Commémoration du 178ème anniversaire de la bataille d'El Mactaâ



Le cimetière des chouhada de la bataille d’El Mactaâ, menée en 1835 par l’Emir Abdelkader, se trouve dans une situation déplorable, a indiqué à Oran, le chef de la kasma de la fondation Emir Abdelkader.Intervenant à l’occasion de la commémoration du 178ème anniversaire de cette bataille qui a eu lieu dans la localité d’El Mactaâ, située à 55 kilomètres à l’est d’Oran, M. ChaâbaneSadek, a appelé les autorités locales à remédier à cette situation, indiquant que "l’intervention des pouvoirs est nécessaire pour réhabiliter ce cimetière et restaurer une mémoire qui peut disparaître avec la disparition de tels sites".Ce cimetière est situé à Sidi Mesmoud dans la commune de Mers El Hadjadj (daïra de Bettioua), non loin du site de la bataille d’El Mactaâ, où sont tombés au champ d’honneur des centaines de soldats de l’Armée de l’Emir Abdelkader.Pour sa part, le président d’APC de Mers El Hadjadj, Abdelaziz Feraoun, a indiqué que le projet d’aménagement de ce cimetière a été confié à un bureau d’études et que les travaux seront entamés au début de l’année 2014. L’étude prévoit une clôture avec la réalisation de pistes. Ce site s’étend sur une superficie de pas moins d’un hectare sans clôture, où les tombes sont dans une situation de dégradation, a-t-on constaté. La commémoration de l’anniversaire de la bataille d’El Mactaâ a été marquée par une cérémonie de recueillement en présence de responsables de kasmas de la fondation Emir Abdelkader, venus de différentes régions du pays, des autorités locales, de moudjahidine et de citoyens.Une gerbe de fleurs a été déposée devant la stèle commémorative de cette bataille et la fatiha a été récitée à la mémoire de ses chouhada. A cette occasion, le directeur du Musée national de l’ANP, Salah Guerfi, a présenté une communication sur "les aspects militaire et tactique de la bataille d’El Mactaâ".Pour sa part, le directeur de la fondation nationale de promotion de la santé et de développement de la recherche, Mustapha Khiati, a souligné dans son intervention, "la contribution de l’Emir Abdelkader dans le domaine des droits de l’homme".Un riche programme ayant pour objectif de mettre en exergue différents aspects de la personnalité et de l’œuvre du fondateur de l’Etat algérien moderne a été élaboré, a indiqué de son côté, Mme ZhorBoutaleb, porte-parole de la Fondation Emir Abdelkader. "Ce programme a été lancé au Palais de la culture Moufdi Zakaria qui a accueilli des élèves de lycées, a t-elle ajouté.
                       

Medjadji H.
Mercredi 3 Juillet 2013 - 10:39
Lu 129 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+