REFLEXION

Collectivités locales : Mouvement partiel de walis au mois de juin


Le gouvernement prépare actuellement un mouvement partiel des walis qui aura lieu le mois de juin prochain et touchera surtout les wilayas du Sud en réponse aux événements qui ont secoué cette région et en priorité les walis n’ayant pas obtenu de résultats.



Collectivités locales : Mouvement partiel de walis au mois de juin
L’objectif de ce mouvement est d’insuffler une nouvelle dynamique au développement local dans les régions de l’intérieur et du sud du pays. Selon des sources. Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a réitéré aujourd’hui son engagement à assurer un développement équitable pour les régions du pays.Selon le site AlgériePatriotique, ce mouvement  touchera les principales wilayas du pays tels que : Alger, Oran,Annaba et Chlef. L’actuel wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf, est fortement pressenti pour remplacer le wali d’Alger, Mohamed AddouLekbir, en poste depuis plusieurs années. Diplômé en sciences politiques, Abdemalek Boudiaf avait déjà occupé le poste de wali de Constantine. On apprend aussi que l’actuel chef de daïra de Khemis-Miliana, wilaya d’AïnDefla, sera très probablement nommé wali de Chlef. Ce mouvement partiel de walis devrait intervenir en même temps qu’un remaniement ministériel, bien que la maladie du Président risque de retarder ces décisions, rapporteAlgériePatriotique .Pour rappel, le dernier mouvement dans le corps des walis remonte au début du mois de mars dernier, avec la nomination de quatre nouveaux walis et la mutation de cinq autres. A la veille des élections locales du 29 novembre dernier, le ministre de l’Intérieur avait fait part de ce mouvement qui toucherait en priorité les walis n’ayant pas obtenu des résultats, en plus de ceux qui ont émis le vœu de partir en retraite. Il était prévu notamment la mise à l’écart des walis «défaillants» qui n’auraient pas atteint les objectifs de développement assignés à leurs wilayas respectives et qui seraient même, à l’origine, de nombreuses émeutes et autres mouvements de protestation ces derniers mois. Il y a aussi le cas du wali de Mascara, largement discrédité par le suicide de son Drag, la semaine dernière.

Ismain
Mardi 30 Avril 2013 - 14:05
Lu 1856 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+