REFLEXION

Cités des 52 et des 62 logements à Tissemsilt : Les habitants dénoncent les travaux bâclés d’assainissement

Depuis quelques jours, une grande obstruction de la conduite principale des eaux usées s’est produite au niveau de la cité des (52) logements (Khotayfa) au centre de Tissemsilt provoquant à la fois la consternation et l’ire des locataires après avoir constaté que derrière cette obstruction se cache l’inconscience des uns et la soif pour l’argent des autres.



Cités des 52 et des 62 logements à Tissemsilt : Les habitants dénoncent les travaux bâclés d’assainissement
En effet, les habitants qui se sont toujours plaints des caves pleines d’eau et des odeurs nauséabondes ont vu venir le soulagement dans l’intervention des services de l’ONA, les travailleurs de l’office qui ont déployé leur savoir-faire se sont en fin de compte retrouvés devant une situation des plus difficiles. Le bouchon de l’avaloir principal se trouve enfoui à près d’un mètre sous le bitume du tapis ce qui a donné lieu à un grand fossé sur la route, mais qu’à cela s’arrête le désagrément, le soit disant avaloir a été enfoui par l’entreprise réalisatrice avec le coffrage en bois au-dedans et avec le temps, ces « objets oubliés » se sont transformés en obstacle à l’origine de cette déconvenue illustrée par les malfaçons caractérisées dans les travaux exécutés il y a moins d’un an et demi. Les citoyens et en particulier ceux habitant les (52) et les (62) logements ont beau essayé d’attirer l’attention quant à ce problème qui n’est qu’un simple exemple criard du bricolage mais en vain tant que les mêmes pratiques se répètent, après cette « découverte », l’on a assisté comme à chaque fois d’ailleurs depuis la création de l’ONA à un travail de finition en dégageant un vrai lot de bois et en comblant cette cavité avec du béton, et dans pareilles conditions l’absence du bon suivi a complètement péché la qualité du travail de cette entreprise réalisatrice, inconscience, laxisme ou déliquescence ? Toujours est il que la réception précipitée des travaux finira par les mauvaises surprises, et pour le commun des citoyens, ce n’est là que de l’argent des contribuables jeté par les fenêtres ou plutôt dire volé par les inconscients.

A.OULD EL HADRI
Vendredi 21 Septembre 2012 - 23:00
Lu 207 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+