REFLEXION

Cité 200 logements (Mostaganem) : Un manque flagrant d’espaces verts

Situé juste à côté de la cité 5 juillet (cité H’ram aalikoum), c’est une cité réputée pour son calme mais aussi pour ses multiples espaces mal exploités.



Cité 200 logements (Mostaganem) : Un manque flagrant d’espaces verts
A défaut d’un terrain de football, les jeunes jouent sur un parking
C’est le premier constat que l’on peut faire. Aucun terrain de football n’est prévu mais par contre deux parkings  pour voitures ! Le deuxième a été restauré et il est vraiment inconcevable de voir que nos responsables pensent tellement aux véhicules qui ne sont pas exposés aux maux de la société qu’aux jeunes, qui face à l’oisiveté risquent  de dévier du droit chemin et emprunter le chemin de la délinquance.

Le phénomène des cambriolages a presque disparu
La cité a connu plusieurs cambriolages dans un passé récent dont certains n’ont jamais été élucidés mais depuis quelques mois, on ne signale aucun vol de ce genre et la cité a retrouvé son calme car durant une certaine période, c’était vraiment risqué de s’absenter de son appartement.

L’ouverture de la maison de jeunes a fait du bien aux jeunes de  la cité
Avant, ils n’avaient pas où  aller, maintenant et  à chaque après midi, Islam Aatik, Sissa, Mohamed… se rencontrent au niveau de la nouvelle maison de jeunes, qui a ouvert ses portes ils y a quelques semaines. En plus de l’internet, il y a le baby foot, le ping-pong et le billard, ce dernier attire la plupart des jeunes de la cité, qui s’adonnent à sa pratique jusqu’à 9 h du soir. Ce site culturel est accessible à tous les jeunes mais il faut souscrire un abonnement, qui est à la portée  de tout le monde, il faut payer la modique somme de 200 dinars par an. L’ouverture de ce centre préserve les jeunes de la cité du danger de la rue, où l’on est exposé à la consommation de toutes sortes de drogues. Un jeune qui se drogue, devient avec le temps une menace voir un danger pour la société. Voila pourquoi l’ouverture de ce site de loisirs, a soulagé beaucoup de familles.

Un manque flagrant d’espaces verts
Malgré la disponibilité des espaces, ceux ci ne sont pas exploités convenablement car il faudrait aux habitants s’investir dans l’entretien de la cité, qui certaines fois croule sous les ordures. Il faudrait planter des arbres et des plantes vertes seuls quelques voisins ont pris cette initiative mais la cité pourrait être plus belle que ca. Justement en parlant d’ordures, certains voisins et malgré la présence des points de collectes et des bacs à ordures continuent à jeter leurs ordures un peu partout et n’importe comment. Cela donne un aspect moche à cette belle cité, alors un peu plus de civisme !

Le transport se fait rare
Les citoyens non véhiculés, éprouvent des difficultés à regagner leurs domiciles ou à rallier le centre ville à cause du manque de bus et de taxis desservant la cité. Pour descendre au centre ville, il faut se rendre à l’arrêt qui fait face à la résidence universitaire 1500 lits, ou se rendre à la cité 5 juillet, c’est vraiment un calvaire pour les vieilles personnes, qui sont obligées de faire appel à des sociétés de taxis privées. Alors que pour monter à la cité, il faut prendre les bus au boulevard  de Beymouth et demander l’arrêt « Baraka », c’est le point de repère de cette cité car ce magasin d’alimentation générale  est un modèle en son genre. Pour ce qui est des taxis, il faut se rendre au rond point de Beymouth, pour emprunter les taxis qui desservent la cité Chemouma et descendre à proximité du CEM Zeghloul. C’est aussi un calvaire car la plupart des taxieurs évitent cette route à cause du feu rouge, ce croisement est vraiment devenu un danger surtout le soir à cause de certains chauffards qui ne respectent pas les feux tricolores, il est temps d’opter pour un rond point, c’est plus facile pour tout le monde.     

Mihoub
Dimanche 25 Décembre 2011 - 09:59
Lu 1501 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+