REFLEXION

Cinq familles seront dans la rue le 8 janvier 2012 à Mostaganem

Une semaine après l’expulsion des six familles de Saint Jules qui ont pris la rue comme lieu de résidence, c’est au tour de cinq autres familles résidant à Raisin ville, qui seront à leur tour dans la rue le 8 janvier prochain.



Cinq familles seront dans la rue le 8 janvier 2012 à Mostaganem
En effet, une correspondance signée par ces locataires a été adressée  à la rédaction de notre journal, C’est l’amer constat fait par notre équipe « Réflexion », qui s’est déplacée dans un « Haouch » situé à la rue Amar Belmehel, au boulevard Carnot de « Raisinville ». C’est des images qui choquent et des conditions de vie que personne ne les acceptent.  Les familles Gouaich, Belahouel, Nessili et Bouziane, composées de deux frères, Ahmed et Charef, vivent dans des conditions inhumaines. Quand il pleut, elles passent des nuits blanches, des nuits…à passer le frottoir ! Pour mieux comprendre, il faudrait savoir que leurs porcheries sont, presque, sans toitures, puisqu’elles sont faites de planchettes de bois séparées et qui empêchent juste le soleil de passer en été. Dans ce « Haouch » en ruine, les deux familles qui se partagent l’étage supérieur. Suite à l’effondrement partiel d’une partie de l’escalier et de la rampe, les résidents accèdent à leurs maisons en empiétant un madrier. Une jeune mère de famille expose, chaque jour, sa vie et se met en danger, en traversant l’endroit avec sa fille, âgée de deux ans et demi. Dans ces ruines, il n’ ya point de sanitaires, un seul voisin en a construit avec ses propres moyens, les autres doivent faire leurs besoins dans des bidons, qu’ils rejettent dans une bouche d’égout résultant du système D. Le propriétaire des lieux qui devait raser ce « Haouch » a continué à louer et cela depuis des années et quand il s’est fait choper. Ayant exposé leurs problèmes aux différentes administrations, ils n’ont trouvé aucun écho favorable de la part de nos autorités locales, le « Haouch » n’est qu’à deux doigts de l’effondrement total et il faudra peut être une tragédie pour comprendre la détresse de ces gens. Il est temps de prendre une mesure urgente envers ces pauvres familles.

Rym.B
Samedi 31 Décembre 2011 - 16:55
Lu 711 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+