REFLEXION

Chaouchi prend sa revanche contre Codjia et l’Egypte



Chaouchi prend sa revanche contre Codjia et l’Egypte
Dans l’histoire des règlements de la FIFA, l’Algérie vient de forcer, pour la deuxième fois, l’instance du football mondial à se réunir pour changer la donne. La semaine dernière, la commission des règlements de la FIFA a décidé de «coder» dans l’International Board, dès l’entame du mondial, la manière de tirer un penalty. Désormais, le joueur n’a plus le droit, dans son temps d’arrêt de feinter le gardien de but risquant un carton jaune et un refus de but comme l’avait fait le joueur égyptien (Abd rabou) face au gardien Chaouchi en CAN 2010. La FIFA considère que le geste (la feinte dans l’élan) s’apparente à une tricherie, une tromperie aux dépens du gardien de but. L’article 14 a été donc modifié grâce à la contestation du gardien algérien Chaouchi. Cette «liberté» de tir de penalty remonte au match (années 70) quand Pelé avait réalisé le contre-pied en deux temps face au gardien français Carnus. L’autre exploit des Verts remonte à 1982 par l’obligation de revoir les horaires des matches suite au scandale exécuté par la RFA et l’Autriche. L’Algérie a perdu en 1982 et en CAN 2010 mais moralement, elle triomphe mondialement.

. .
Lundi 24 Mai 2010 - 10:57
Lu 1502 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+