REFLEXION

Chami - Chami, Baghdadi - Baghdadi..!

LE MSP DIVORCE AVEC L’ALLIANCE ET DRAGUE LES PRESIDENTIELLES

« Chami - Chami, Baghdadi-Baghdadi »,prononcent certains représentants du milieu politique qui s’attendaient au divorce du parti politique du mouvement de la Société Pacifique (MSP), et cela, selon ce milieu, qui a été marqué par plusieurs interventions et déclarations de leur leader Monsieur Aboudjera Soltani, président de cette association à caractère politique islamiste, qui songe toujours au fauteuil du palais « d’El Mouradia » d’Alger.



Chami - Chami, Baghdadi - Baghdadi..!
Bien que cette chaise demeure toujours épineuse , de par la lourde responsabilité Présidentielle devant Dieu le tout puissant, le peuple Algérien, la conscience , nécessite de grands efforts , de jour comme de nuit, pour mener à bien les attentes et les aspirations du Peuple Algérien qui réitère toujours une justice  sociale et de bonnes conditions d’une vie décente et honorable , et que les missions de premier Magistrat sont importantes surtout  pour notre pays qui a connu plusieurs situations graves.  Cet «  au revoir  » de Monsieur Aboudjera Soltani  est suivi par l’organisation du conseil national du Parti RND où son secrétaire général s’est fait remarquer par une position plutôt latente qu’apparente, pour prendre part  à la prochaine course Présidentielle en testant d’abord son électorat et les intentions de vote du peuple Algérien lors des législatives de mai 2012. Cependant les aspirations de Monsieur Aboudjera Soltani et à tout citoyen et citoyenne remplissant les conditions constitutionnelles pour une  candidature à la Présidentielle. Car le peuple, cette fois-ci, comme l’ont fait remarqué plusieurs analystes  politiques, sera plus souverain et plus mûr, durant les échéances législatives et présidentielles, lesquelles vont déterminer son avenir et son devenir  sur tous les plans et dans tous les domaines de la vie politique, administrative, judiciaire, économique , financière , sociale et culturelle. L’ambition de Monsieur Aboudjera Soltani, est comme celle de tous les leaders des partis politiques, des personnalités indépendantes  qui briguent les fauteuils législatifs ou présidentiels , en passant , bien entendu par les voies constitutionnellement électorales , où le peuple doit choisir son représentant ou sa représentante en toute conviction et transparence. Le processus démocratique, doit se concrétiser de plus, cette année par notamment les élections législatives et communales , car, celles-ci vont s’effectuer après les bouleversements qu’a connu notre région Maghrébine et  Arabe, sans pour autant exclure les conflits internationaux parfois dramatiques, par des crises économiques et financières continentales et intercontinentales,  plus particulièrement  dans le vieux continent dont les efforts tendent à apaiser la crise financière qui sévit, du fait que les gouvernements ne sont pas arrivés à leur objectif escompté. D’une manière générale et scientifiquement politique, la décision du Majless Echouri du MSP  est souveraine, veut créer les bonnes conditions d’une culture de démocratie dans notre pays qui est cher à Aboujerra Soltani et à tous les citoyens et les citoyennes, et que cette décision à poussé le MSP à se positionner  en opposant pour lui permettre d’entamer les batailles électorales.            

B.Abdelgheffar
Dimanche 8 Janvier 2012 - 21:36
Lu 824 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+