REFLEXION

Chacun veut son Imam

PROTESTATION DE DEUX GROUPES DE FIDELES DEVANT LA MOSQUEE DE AIN EL BIA

« Nous sommes contre la réintégration de l’ancien Imam Haroun». C'est ce qu'on déclaré hier soir l’ensemble
des fidèles de la commune de AinEl Bia qui se sont rassemblés devant l’entrée de la grande mosquée du chef lieu de la commune de Ain El Bia



Chacun veut son Imam
A travers une pétition, d’autres fidèles demandent la réintégration de l’ancien Imam Haroun qui a fait l’objet d’une mutation vers la mosquée de la cité des castors d’Oran, il y a une semaine. Cependant, cette mutation est réglementaire, conforme à la réglementation en vigueur qui régit le secteur du ministère des affaires religieuses et des habous ,surtout lorsqu’on sait que l’ancien Imam Haroun, qui , après 05 années d’exercice au niveau de la mosquée de la commune de Ain El Bia a préféré changer d’air , en formulant de son propre chef ,une demande de mutation qui a été accordé par la tutelle de la wilaya qui l’a remplacé par un jeune imam ,très motivé et à la hauteur de sa tache puisqu’il a animé sa première prêche de vendredi dernier dans une atmosphère exemplaire devant un parterre de fidèles qui sont venus nombreux accomplir la prière de Vendredi ,malheureusement quelques citoyens mécontents ont tenté de faire circuler une pétition pour la réintégration de l’ancien imam Haroun qui après avoir exercé une semaine à Oran veut à tous prix réintégrer son ancien poste ,chose qui a été refusée par les nombreux fidèles qui se sont rassemblées devant la mosquée pour soutenir la mutation du nouveau Imam qui jusqu’à ce jour n’a pas encore récupérer le logement de fonction qui est toujours occupée par l’ancien imam qui durcit le ton ,et ne veut pas lui libérer le logement de fonction pour qu’il s’installe avec sa famille . A cet effet, plusieurs fidèles nous ont informés que la mosquée de Ain EL Bia est riche en collecte des fonds et c'est qui d'ailleurs avait fait changé d'avis à l'imam Haroun pour réintégrer son ancien poste quoique ce dernier est actuellement occupé par un nouveau imam qui est très soutenu par les fidèles des camps sonatrach de la commune de Ain El Bia . Il faut aussi souligner que les mosquées relevant de la daira de Bethioua continuent toujours de récolter des fonds auprès des fidèles et bienfaiteurs alors que les collectes de fonds sont réprimés par la loi puisque les caisses de la Zakat sont ouverts aux bienfaiteurs, sinon comment expliquer aux fidèles que les trois communes de la daira de Bethioua sont les plus riches du pays et n'ont nullement besoin de ces collectes qui divisent les imams pour ces postes d'emploi dans des mosquées bien dupées avec toutes les commodités en plus de la collecte des fonds...?

Medjadji H
Dimanche 25 Septembre 2011 - 21:56
Lu 377 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+