REFLEXION

Canicule et flambée des prix



Canicule, manque d’animation et flambée des prix des produits alimentaires, sont  les mots qui dominent ces derniers  temps  les discussions des  Mostaganémois dont plusieurs  d’entre  eux ne  savent  plus quoi faire pour  profiter de cette  belle saison et arriver  à subvenir aux besoins de leurs familles. La saison estivale, amorcée précocement cette année à la faveur  des fortes chaleurs qui  sévissent à Mostaganem depuis plusieurs jours, a certes créé  une ambiance des plus  conviviales  dans cette ville mais empêche  une grande majorité de bénéficier   de l’animation propre à cette période de l’année, faute des prix exorbitants  qui leur sont imposés pour  la moindre relaxe. Depuis quelques années, de nombreuses familles aux revenus modestes optent pour les baignades limitées  afin d’échapper  aux frais  insoutenables engendrés par cette situation.  Comment profiter de la mer et sa fraicheur sans pour autant se ruiner, telle est la problématique  qui se pose  et pose  de plus en plus  de désagréments  pour les chefs de famille, désorientés par les prix exagérés pratiqués par les   commerces de produits périssables tout en étant  très  prisé durant cette période de forte canicule. En effet,  a-t-on  affirmé, il n’est plus  possible aujourd’hui de se rendre aux plages  sans avoir thésaurisé son budget  par affronter des   frais de plus en plus  exagérés. Si cette période  de l’année  constitue pour les familles aisés un rendez vous propice pour les séjours au niveau des stations balnéaires et sites touristiques qu’offre  dame nature en Algérie ou ailleurs, nombreux sont  ceux qui affichent en revanche, une grande  appréhension vis-à-vis  de l’été, synonyme pour eux, de saison d’ennuis et de   tracas supplémentaires. Plus ou moins désertées durant la journée en raison de la canicule notamment, la ville de Mostaganem, qui est abondamment illuminée dès la tombée du jour, semble baigner  dans une atmosphère particulière qui la réveille  lentement de sa profonde léthargie  pour se nuer soudainement en une ruche  bourdonnante qui va s’agglutiner progressivement autour des  multiples endroits de divertissements ( plages, places publiques, soirée artistiques…) au grand bonheur et émerveillement des estivants ou autre en quête de repos et de loisirs.                

Tayeb Bey Aek
Dimanche 1 Juillet 2012 - 11:13
Lu 296 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager


1.Posté par lalgérien le 12/07/2012 20:47
Flambée des prix, et habillé en blanc pour faire la prière de vendredi

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+