REFLEXION

Ça brûle !



Ça brûle !
Le Maroc, tout penaud, comme ce gosse pris en flagrant délit les doigts dans le pot de confiture (ici, Rabat a ses doigts, ses armes et je ne sais quoi d’autre, profondément plantés dans les corps de malheureux Sahraouis épris de liberté), le Maroc, disais- je, a fini par se résoudre à aller rendre des comptes chez ses seigneurs est maitres européens. Manque de … pot (de confiture), il a menti comme un arracheur de dents professionnels en tentant de se sortir de ce très mauvais pas, il a prétendu, en effet, qu’il m’aurait pas eu de victimes civiles lors de la sauvage attaque menée par ses forces contre le coup de la liberté et la répression farouche abattue par la suite sur les citoyens de la occupée de Laàyoune, si c’était, vrai, et s’il est si sur de son fait, pourquoi refuse t-il toujours que des médias et des enquêteurs viennent constater de visu ce qui se passe ? Pourquoi a-t-il évacué tous les éventuels témoins gênants avant de commettre son forfait ? En fait, le crime était prémédité, il devait aussi se dérouler à huit clos, Autre manque de … pot, et grâce à la vulgarisation de la technologie des portables multimédias, des preuves des crimes marocains existent à la pelle, et l’appel aussi….

Réflexion
Dimanche 5 Décembre 2010 - 14:39
Lu 314 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+